Affiche Originale Art Deco Auto Shell Carburant Huile Essence Lévrier 1925

Affiche-Originale-Art-Deco-Auto-Shell-Carburant-Huile-Essence-Levrier-1925-01-qxyh
Affiche Originale Art Deco Auto Shell Carburant Huile Essence Lévrier 1925
Affiche Originale Art Deco Auto Shell Carburant Huile Essence Lévrier 1925
Affiche Originale Art Deco Auto Shell Carburant Huile Essence Lévrier 1925
Affiche Originale Art Deco Auto Shell Carburant Huile Essence Lévrier 1925
Affiche Originale Art Deco Auto Shell Carburant Huile Essence Lévrier 1925

Affiche Originale Art Deco Auto Shell Carburant Huile Essence Lévrier 1925
Titre : Shell Huiles Autos Pour rouler agréablement. Matériaux et techniques : L ithographie en couleur sur papier. État : A Désigne une affiche en très bon état. Les couleurs sont fraîches et il ny a pas, ou très peu, de pertes de papier. Sil y a des imperfections elles sont marginales et imperceptibles. Affiche publicitaire pour promouvoir lutilisation des carburants et des Huiles de moteur Shell pour automobiles. L’origine de Shell remonte à 1833. M arcus Samuel tenait à Londres une petite boutique dantiquités où il vendait entre autre des coquillages orientaux très prisés à lépoque victorienne. Cette activité, très rentable, se transforma en une société d’import-export et quelques fûts de pétrole firent partie du négoce. S’intéressant de plus en plus à ce marché, il fit construire un navire spécialement destiné au transport du pétrole : le « Murex » pétrolier de 5 000 tonnes, le tout premier de Shell. Il fonde, en 1897, The Shell T. Ansport and Trading Company Ltd. En 1919 , Shell s’établit en France. La « Société Maritime des Pétroles ». Des lubrifiants, des huiles combustibles et du bitume. Cest probablement à cette période que cette affiche a été éditée. Shell signifie «coquillage» en français, symbole que lon retrouve dans le logo de lentreprise dès. Un lévrier est visible sur laffiche, symbole de vitesse. Informations et photos disponible sur simple demande. Moufflet & C° – Paris Fine Art. La galerie est spécialisée dans les estampes et affiches de collection. Depuis 1970 nous proposons notre expertise à notre clientèle internationale damateurs, de collectionneurs et de musées. Nous garantissons l’authenticité de tous nos articles. Conditions de retour et de remboursement : 14 jours. Manutention : Nous accordons une grande attention à lemballage et à lexpédition de votre achat. Expédition : la livraison est gratuite. La livraison est habituellement de 1 à 3 jours ouvrables. Un numéro de suivi est fourni pour suivre lenvoi en ligne. L’item « Affiche Originale Art Deco Auto Shell Carburant Huile Essence Lévrier 1925″ est en vente depuis le samedi 15 décembre 2018. Il est dans la catégorie « Collections\Calendriers, tickets, affiches\Affiches pub\ anciennes ». Le vendeur est « moufflet-and-co » et est localisé à/en Saint-Ouen, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Impression: Couleur
  • Dimensions: 49.3 x 74.5 cm
  • Epoque: Rétro (1900-1979)
  • Pays de fabrication: France
  • Thème: Automobile

Affiche Originale Art Deco Auto Shell Carburant Huile Essence Lévrier 1925

Affiche Originale Art Deco Shell Carburant Huile Auto Essence Dés 1925

Affiche-Originale-Art-Deco-Shell-Carburant-Huile-Auto-Essence-Des-1925-01-thm
Affiche Originale Art Deco Shell Carburant Huile Auto Essence Dés 1925
Affiche Originale Art Deco Shell Carburant Huile Auto Essence Dés 1925
Affiche Originale Art Deco Shell Carburant Huile Auto Essence Dés 1925

Affiche Originale Art Deco Shell Carburant Huile Auto Essence Dés 1925
Titre : But You can be sure of Shell. Matériaux et techniques : lithographie en couleur sur papier. État : A Désigne une affiche en très bon état. Les couleurs sont fraîches et il ny a pas, ou très peu, de pertes de papier. Sil y a des imperfections elles sont marginales et imperceptibles. Affiche publicitaire pour promouvoir lutilisation des carburants et des Huiles de moteur Shell pour automobiles. L’origine de Shell remonte à 1833. Marcus Samuel tenait à Londres une petite boutique dantiquités où il vendait entre autre des coquillages orientaux très prisés à lépoque victorienne. Cette activité, très rentable, se transforma en une société d’import-export et quelques fûts de pétrole firent partie du négoce. S’intéressant de plus en plus à ce marché, il fit construire un navire spécialement destiné au transport du pétrole : le « Murex » pétrolier de 5 000 tonnes, le tout premier de Shell. Il fonde, en 1897, « The Shell Transport and Trading Company Ltd ». En 1919 , Shell s’établit en France et créé la « Société Maritime des Pétroles », qui distribue des lubrifiants, des huiles combustibles et du bitume. Cest probablement à cette période que cette affiche a été éditée. Laffiche montre que rien nest certain dans les jeux de hasard (dés) alors quen utilisant les produits de la marque Shell ont peut être sûr de son efficacité. Shell signifie «coquillage» en français, symbole que lon retrouve dans le logo de lentreprise dès ces débuts. Informations et photos disponible sur simple demande. Moufflet & C° – Paris Fine Art. La galerie est spécialisée dans les estampes et affiches de collection. Depuis 1970 nous proposons notre expertise à notre clientèle internationale damateurs, de collectionneurs et de musées. Nous garantissons l’authenticité de tous nos articles. Conditions de retour et de remboursement : 14 jours. Manutention : Nous accordons une grande attention à lemballage et à lexpédition de votre achat. Expédition : la livraison est gratuite. La livraison est habituellement de 1 à 3 jours ouvrables. Un numéro de suivi est fourni pour suivre lenvoi en ligne. L’item « Affiche Originale Art Deco Shell Carburant Huile Auto Essence Dés 1925″ est en vente depuis le samedi 15 décembre 2018. Il est dans la catégorie « Collections\Calendriers, tickets, affiches\Affiches pub\ anciennes ». Le vendeur est « moufflet-and-co » et est localisé à/en Saint-Ouen, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Impression: Couleur
  • Dimensions: 48.8 x 74.3 cm
  • Epoque: Rétro (1900-1979)
  • Pays de fabrication: France
  • Thème: Automobile

Affiche Originale Art Deco Shell Carburant Huile Auto Essence Dés 1925

Affiche L’aven Armand Chemin Fer MIDI Poplm Gorges Tarn Eiffel 1930 Art Deco 48

Affiche-L-aven-Armand-Chemin-Fer-MIDI-Poplm-Gorges-Tarn-Eiffel-1930-Art-Deco-48-01-ea
Affiche L'aven Armand Chemin Fer MIDI Poplm Gorges Tarn Eiffel 1930 Art Deco 48
Affiche L'aven Armand Chemin Fer MIDI Poplm Gorges Tarn Eiffel 1930 Art Deco 48
Affiche L'aven Armand Chemin Fer MIDI Poplm Gorges Tarn Eiffel 1930 Art Deco 48
Affiche L'aven Armand Chemin Fer MIDI Poplm Gorges Tarn Eiffel 1930 Art Deco 48
Affiche L'aven Armand Chemin Fer MIDI Poplm Gorges Tarn Eiffel 1930 Art Deco 48
Affiche L'aven Armand Chemin Fer MIDI Poplm Gorges Tarn Eiffel 1930 Art Deco 48
Affiche L'aven Armand Chemin Fer MIDI Poplm Gorges Tarn Eiffel 1930 Art Deco 48

Affiche L'aven Armand Chemin Fer MIDI Poplm Gorges Tarn Eiffel 1930 Art Deco 48
Pas de copie – pas de repro. Entoilée par nos soins. On linen in our own workshop. 105 X 76 CM. + 4 cm de marge d’entoilage, pour protection et encadrement. (+ 4 cm linen backing margin for protection and framing). Chemins de fer P. Circuits d’Auto-cars PO MIDI PLM. Aux gorges du Tarn et de la jonte. Lucien SERRES & Cie. 19 rue du TERRAGE PARIS. Vous pouvez nous contacter pour la sauvegarde de vos affiches. (photos de notre travail et devis sur demande). Ensemble de concrétions dit « forêt de stalagmites ». Altitude de l’entrée. L’aven Armand est une cavité souterraine. Naturelle française située sous le causse Méjean. Sur le territoire de la commune de Hures-la-Parade. Un aménagement comprenant notamment une entrée artificielle et un funiculaire. Facilite la visite touristique de cette cavité réputée pour sa « forêt de stalagmites. Porte le nom de son découvreur, Louis Armand. Qui y descendit le premier le. De la cavité est de 197 mètres. La grotte s’ouvre dans des calcaires du Jurassique. La salle principale, dont le sol se situe à 100 mètres de la surface, est longue de 110. Pour une hauteur moyenne de 45. Elle abrite une forêt de plus de 400. Dont une de 30. De haut, l’une des plus hautes d’Europe. Que l’aven Armand est aménagé et rendu accessible au public grâce au percement d’un tunnel de 208. De long, en pente douce, équipé de marches. Aujourd’hui, c’est un funiculaire. Qui permet de descendre dans la caverne. L’aven est composé d’une cheminée d’accès et d’une vaste salle en pente. C’est par cette cheminée que sont arrivés Louis Armand et ses compagnons. Au fond de la salle se trouve une forêt de grandes stalagmites. La chute des gouttes d’eau depuis une certaine hauteur explique la forme en « empilement d’assiettes » de certaines stalagmites. Plus généralement, les différentes vitesses d’écoulement de l’eau expliquent les diverses formes de stalagmites en draperies, en orgues, verticaux… De la grotte sont petites par rapport à celles d’autres grottes. En effet, la vitesse élevée de l’eau d’infiltration à travers la paroi du plafond laisse peu de dépôts calcaires. La majeure partie du calcaire. Se dépose ainsi sur les stalagmites. Logo de la grotte. En 1897, le spéléologue. Ami de Louis Armand. Avait qualifié à l’époque le site de « Rêve des Mille et Une Nuits », citation que l’on retrouve dans le logo de la grotte. L’aven Armand dans la culture. L’aven Armand est le lieu de tournage du téléfilm français Crime en Lozère. Réalisé par Claude-Michel Rome en 2014. A choisi l’aven Armand pour y tourner le clip de son single Gemme. L’aven Armand est un site classé depuis le 20 août 1941. En 1999 un dossier de 18 sites et 24 grottes à concrétions du Sud de la France est proposé pour une inscription sur la liste indicative. Naturel, antichambre de la liste du patrimoine mondial. En octobre 2001 un avis défavorable est émis par l’union internationale pour la conservation de la nature. Fin 2005, l’État français pense représenter une demande d’inscription. En 2007 le projet est retiré et l’Association de valorisation des cavités françaises à concrétions (AVCFC) regroupant 23 cavités du Sud de la France est créée. La cavité avec ses fines stalactites et ses très nombreuses stalagmites. La « forêt de stalagmites ». Draperies de calcite blanche en forme de « méduses ». La « pomme de pin ». Stalagmites en « piles d’assiettes ». En spéléologie, les mesures négatives ou positives se définissent par rapport à un point de référence qui est l’entrée du réseau, connue, la plus élevée en altitude. La plus haute d’Europe environ 38. Se trouve dans la grotte d’Ispinigoli. Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. « Nolwenn Leroy a tourné son clip « Gemme » dans laven Armand, en Lozère ». Midi Libre , consulté le 16 mars 2018. Fichier national des sites classés. Ministère de la Transition écologique et solidaire, 29 décembre 2019, consulté le 28 mars 2020. UICN Union mondiale pour la nature, «. Évaluation UICN des propositions dinscription de sites naturels et mixtes sur la Liste du patrimoine mondial. Ensemble de grottes à concrétions du Sud de la France. Une canditature pour figurer au patrimoine mondial de l’humanité-Un projet ambitieux. », Spéléo , Corenc, Spéléo magazine. L’Aven Armand Causse Méjean (Lozère). Millau, Artières et Maury. Tourisme dans la Lozère. Liste des sites naturels classés de la Lozère. Liste des cavités naturelles les plus longues de la Lozère. Liste des cavités naturelles les plus profondes de la Lozère. L’item « AFFICHE L’AVEN ARMAND CHEMIN FER MIDI POPLM GORGES TARN EIFFEL 1930 ART DECO 48″ est en vente depuis le mardi 24 novembre 2020. Il est dans la catégorie « Collections\Calendriers, tickets, affiches\Affiches pub\ anciennes ». Le vendeur est « posterstudio-france » et est localisé à/en Damiatte. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • SPELEO: SPELEO
  • ART DECO: ART DECO
  • Dimensions: 105 x 76 cm
  • Objet modifié: Non
  • Impression: Couleur
  • Epoque: Rétro (1900-1979)
  • Pays de fabrication: France
  • Thème: AFFICHE ANCIENNE TOURISME TANGER MAROC

Affiche L'aven Armand Chemin Fer MIDI Poplm Gorges Tarn Eiffel 1930 Art Deco 48

AFFICHE ART DECO Cie NAVIGATION PAQUET SENEGAL CANARIES FRANCE ROGER PEROT 1933

AFFICHE-ART-DECO-Cie-NAVIGATION-PAQUET-SENEGAL-CANARIES-FRANCE-ROGER-PEROT-1933-01-wj
AFFICHE ART DECO Cie NAVIGATION PAQUET SENEGAL CANARIES FRANCE ROGER PEROT 1933
AFFICHE ART DECO Cie NAVIGATION PAQUET SENEGAL CANARIES FRANCE ROGER PEROT 1933
AFFICHE ART DECO Cie NAVIGATION PAQUET SENEGAL CANARIES FRANCE ROGER PEROT 1933
AFFICHE ART DECO Cie NAVIGATION PAQUET SENEGAL CANARIES FRANCE ROGER PEROT 1933
AFFICHE ART DECO Cie NAVIGATION PAQUET SENEGAL CANARIES FRANCE ROGER PEROT 1933

AFFICHE ART DECO Cie NAVIGATION PAQUET SENEGAL CANARIES FRANCE ROGER PEROT 1933
AFFICHE ANCIENNE ORIGINALE D’ÉPOQUE. VIEILLIE PAR LE TEMPS REGARDEZ LA PHOTO. VENDU EN L’ÉTAT. ÉTAT VISIBLE SUR LA PHOTO. VIEILLIE PAR LE TEMPS. ENVOYÉE ENTRE 2 CARTONS ÉPAIS. L’item « AFFICHE ART DECO Cie NAVIGATION PAQUET SENEGAL CANARIES FRANCE ROGER PEROT 1933″ est en vente depuis le mercredi 9 décembre 2020. Il est dans la catégorie « Collections\Calendriers, tickets, affiches\Affiches pub\ anciennes ». Le vendeur est « anticaffiche » et est localisé à/en Fouras. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Dimensions: ENVIRON 61,5 X 99 cm
  • Objet modifié: Non
  • Impression: Couleur
  • Epoque: Rétro (1900-1979)
  • Thème: MARIN MARINE NAUTISME NAUTIQUE BATEAUX PAQUEBOT

AFFICHE ART DECO Cie NAVIGATION PAQUET SENEGAL CANARIES FRANCE ROGER PEROT 1933

Affiche Art Deco Beaux Arts Cannes Cercle Nautique Jean Gabriel Domergue 1934

Affiche-Art-Deco-Beaux-Arts-Cannes-Cercle-Nautique-Jean-Gabriel-Domergue-1934-01-sk
Affiche Art Deco Beaux Arts Cannes Cercle Nautique Jean Gabriel Domergue 1934
Affiche Art Deco Beaux Arts Cannes Cercle Nautique Jean Gabriel Domergue 1934
Affiche Art Deco Beaux Arts Cannes Cercle Nautique Jean Gabriel Domergue 1934
Affiche Art Deco Beaux Arts Cannes Cercle Nautique Jean Gabriel Domergue 1934
Affiche Art Deco Beaux Arts Cannes Cercle Nautique Jean Gabriel Domergue 1934

Affiche Art Deco Beaux Arts Cannes Cercle Nautique Jean Gabriel Domergue 1934
AFFICHE ANCIENNE ORIGINALE D’ÉPOQUE. VIEILLIE PAR LE TEMPS REGARDEZ LA PHOTO. VENDU EN L’ÉTAT. ÉTAT VISIBLE SUR LA PHOTO. VIEILLIE PAR LE TEMPS. ENVOYÉE ENTRE 2 CARTONS ÉPAIS. L’item « AFFICHE ART DECO BEAUX ARTS CANNES CERCLE NAUTIQUE JEAN GABRIEL DOMERGUE 1934″ est en vente depuis le vendredi 27 novembre 2020. Il est dans la catégorie « Collections\Calendriers, tickets, affiches\Affiches pub\ anciennes ». Le vendeur est « anticaffiche » et est localisé à/en Fouras. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Dimensions: ENVIRON 65 X 85 cm
  • Objet modifié: Non
  • Impression: Couleur
  • Epoque: Rétro (1900-1979)
  • Thème: Publicité NAUTISME NAUTIQUE BATEAUX

Affiche Art Deco Beaux Arts Cannes Cercle Nautique Jean Gabriel Domergue 1934

Affiche Ancienne Originale Voiture Donnet 6 Cyl (zedel) Art Deco 1930 Vintage

Affiche-Ancienne-Originale-Voiture-Donnet-6-Cyl-zedel-Art-Deco-1930-Vintage-01-modi
Affiche Ancienne Originale Voiture Donnet 6 Cyl (zedel) Art Deco 1930 Vintage
Affiche Ancienne Originale Voiture Donnet 6 Cyl (zedel) Art Deco 1930 Vintage
Affiche Ancienne Originale Voiture Donnet 6 Cyl (zedel) Art Deco 1930 Vintage
Affiche Ancienne Originale Voiture Donnet 6 Cyl (zedel) Art Deco 1930 Vintage
Affiche Ancienne Originale Voiture Donnet 6 Cyl (zedel) Art Deco 1930 Vintage
Affiche Ancienne Originale Voiture Donnet 6 Cyl (zedel) Art Deco 1930 Vintage

Affiche Ancienne Originale Voiture Donnet 6 Cyl (zedel) Art Deco 1930 Vintage
Pas de copie – pas de repro. Très belles couleurs – beautiful colors entoilée par nos soins – on linen in our own workshop. Superbe litho – lithographie. 120 X 82 CM. (+ 4 cm de marge d’entoilage). (+ 4 cm linen backing margin). Il est écrit sur l’affiche. Expédition en colis sécurisé assuré pour la valeur. Vous pouvez nous contacter pour la sauvegarde de vos affiches. (exemples photos de notre travail et devis sur demande). Construction automobiles et aéronautiques. Hydravions puis 1919 automobiles de luxe et enfin 1924 automobiles de grande série. Donnet (à l’origine Donnet-Denhaut) est une entreprise industrielle française du début du. Elle s’installe à Neuilly-sur-Seine. Au 13 boulevard de Levallois. La société fabrique à cette époque une série très réussie d’hydravions. De patrouille pour la Marine française. Après la Première Guerre mondiale, en 1919, l’entreprise devient simplement « Donnet » lorsque Denhaut la quitte (remplacé par Maurice Percheron) et oriente alors ses activités uniquement vers l’industrie automobile. Jérôme Donnet achète alors les automobiles Zédel (société créée par Ernest Zürcher et Herman Luthi) à Pontarlier. Et change le nom de l’entreprise en « Donnet-Zédel ». Il produit la Donnet-Zédel CI-6 à moteur 2 120. Sur la base d’un modèle de 1912. Une nouvelle voiture, la Type G à moteur 1 098. Produite dans l’ancienne usine parisienne d’hydravions de l’ile de le Jatte, est présentée en. Et son succès fera de Donnet le cinquième producteur d’automobiles de France en 1927, après Renault, Citroën, Peugeot et Mathis, et juste avant Chenard & Walker. En 1926, l’entreprise acquiert l’usine Vinot & Deguingand. Qui, bien que de taille modeste, offre des possibilités d’extension. Une usine ultra-moderne qui sera inaugurée en 1928 est alors construite sur un terrain de 100. Sur cinq niveaux et est équipée de 2 chaines de montage à l’américaine. Tous les ateliers existants y sont alors regroupés. Les véhicules sortant de la nouvelle usine portent simplement la marque Donnet. L’usine Zédel de Pontarlier, désuète, et dont les machines ont été transférées à Nanterre, cesse son activité en 1929. Une large gamme de modèles de voitures est produite de la fin des années 1920 et jusqu’au début des années 1930 incluant des modèles luxueux à six cylindres. Mais l’époque faste de l’automobile se termine avec la crise de 1929 qui va plonger l’entreprise dans de graves difficultés financières, et la production cesse définitivement avec la mise en faillite de l’entreprise en. L’usine de Nanterre est rachetée par SIMCA. Hydravions Donnet-Denhaut DD2, DD8, DD9 et DD10. La plupart des voitures produites par Zédel, Donnet-Zédel et Donnet ont été mues par des moteurs à quatre cylindres de 7. Le moteur Zédel avait une cylindrée de 3 168. Et les moteurs Donnet-Zédel de 1 098. Un des meilleurs modèles était un six cylindres 14. Automobile Donnet 149 AC Cyclecar. Donnet type 149AC Cyclecar. Caractéristiques techniques du moteur Donnet type 149AC Cyclecar. Alimentation : par carburateur et graissage par pompe à huile réglable. À 2 rapports + MA. L’item « AFFICHE ANCIENNE ORIGINALE VOITURE DONNET 6 CYL (ZEDEL) ART DECO 1930 VINTAGE » est en vente depuis le mercredi 25 novembre 2020. Il est dans la catégorie « Collections\Calendriers, tickets, affiches\Affiches pub\ anciennes ». Le vendeur est « posterstudio-france » et est localisé à/en Damiatte. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Dimensions: 80 x 120 cm
  • Objet modifié: Non
  • Impression: Couleur
  • Epoque: Rétro (1900-1979)
  • Pays de fabrication: France
  • Thème: AFFICHE AUTOMOBILE

Affiche Ancienne Originale Voiture Donnet 6 Cyl (zedel) Art Deco 1930 Vintage

AFFICHE ANCIENNE ORIGINALE SALON de COIFFURE PERMANENTE ADAR 1930 ART DECO

AFFICHE-ANCIENNE-ORIGINALE-SALON-de-COIFFURE-PERMANENTE-ADAR-1930-ART-DECO-01-gpq
AFFICHE ANCIENNE ORIGINALE SALON de COIFFURE PERMANENTE ADAR 1930 ART DECO

AFFICHE ANCIENNE ORIGINALE SALON de COIFFURE PERMANENTE ADAR 1930 ART DECO
PAS DE COPIE CHEZ NOUS NO COPY we sell only original period posters. ON LINEN , LINEN BACKED IN OUR OWN STUDIO. Envoi en rouleau sécurisé assuré pour la valeur. We send in secured roll insured for the value. 72 X 36 CM. Vous pouvez nous contacter. Pour la sauvegarde de vos affiches. (exemples photos de notre travail et devis sur demande). Sauter à la navigation. Sauter à la recherche. Dessin préparatoire de Léonard de Vinci. Pour Léda et le cygne. Exemple de coiffure féminine en 1928. La coiffure est l’art d’arranger les cheveux. Éventuellement de modifier leur aspect extérieur. Cet art implique différents types dinterventions : détruire les cheveux avec de la cire les lisser ou les défriser, les tresser. Les teindre, les décolorer, les poudrer, les enduire de substances variées, leur adjoindre de faux cheveux sous la forme d’une perruque. Ou d’un postiche ou rallonge capillaire qui consiste à garder les vrais cheveux et à seulement augmenter la longueur ou les ornementer de façon plus ou moins sophistiquée selon les cultures et les civilisations. Un rapide descriptif des coiffures permet de cerner leur richesse ainsi que leur fonction sociale. Aspects et structure du cheveu. À travers les époques et les civilisations. On dispose de très peu d’information sur les coiffures qu’arboraient les premiers hommes. Disposant de très peu d’éléments sur le simple aspect des cheveux, il est impossible de définir leurs coiffes. Cependant, pour les époques plus tardives, de nombreuses statuettes de l’époque attestent de la présence de coiffures à la Préhistoire. La Dame de Brassempouy, datant de 22 000 ans. La Vénus de Willendorf. Datant de 20 000 ans. Mésopotamie et Perse antiques. La chevelure du roi. Et d’un dignitaire, musée du Louvre. Et dans la Perse. Antiques, les nobles frisaient au fer, teignaient et tressaient leurs barbes. Et leurs cheveux longs, ajoutant parfois de la poudre d’or ou des ornements en or et en argent. Les cheveux furent rejetés en arrière, reposant obliquement sur le dos. Portaient souvent leurs cheveux séparés en deux mèches. Torsadées ou enroulés en turban. Le scribe accroupi – Antiquité égyptienne du musée du Louvre. Perruque reconstituée à partir de pièces originales, Wady Gabbanat el-Qurud, v. Les enfants, garçons et filles, avaient le crâne rasé. Sur le côté de la tête appelée Tresse de l’Enfance. Cette coutume rendait hommage à Horus. Le dieu solaire, qui portait la même natte étant enfant. La façon dont était décorée la Tresse indiquait le rang social de l’enfant : fermoir en or. Pour les familles royales et bourgeoises ou de simples fleurs. Pour les agriculteurs et les ouvriers. À la puberté, le passage à l’âge adulte était donc symbolisé par la perte de la Tresse : les futurs hommes se rasaient entièrement le crâne alors que les futures femmes se laissaient pousser les cheveux. Les égyptiens portaient des cheveux courts tout en laissant les oreilles. Bien dégagées même si certains étaient rasés ou portaient les cheveux mi-longs bouclés et dégradés pour former une sorte de bonnet. Les hommes ne changeaient de coiffure que lorsqu’ils commençaient à devenir chauves. Aucun égyptien ne portait la barbe, se distinguant ainsi des Hittites. « barbares » exception faite des barbes postiches. Les coiffures féminines étaient beaucoup plus variées, souvent plus longues. Les cheveux pouvaient être lisses, frisés, ondulés, nattés ou attachés en une queue-de-cheval. , la mode était aux cheveux longs ou aux perruques. Dans les deux cas, l’ornementation était abondante : diadème. En or, en pierres précieuses, etc. Que ce soient les hommes, les femmes ou les enfants de toutes classes, tous les égyptiens pouvaient porter des perruques. Elles faisaient partie intégrante de la garde robe. Il en existait de tous les styles et toutes les longueurs. Les riches portaient des perruques en cheveux naturels alors que les plus pauvres devaient se contenter de perruques faites avec de la laine. Ou des fibres végétales. Vu leur prix, elles étaient aussi choyées que les chevelures naturelles et n’étaient sorties que pour les banquets et les cérémonies. Le perruquier était un personnage important dans la vie quotidienne égyptienne. « Ce qui na pas empêché les premiers égyptologues daffirmer sans la moindre hésitation que la raison pour laquelle les Égyptiens, qui étaient blancs, se rasaient la tête et portaient des perruques, était sanitaire ou esthétique. Mais les musées du Caire comme du Louvre conservent des perruques égyptiennes de pharaons et de hauts dignitaires, toutes composées de cheveux crépus. En toute logique symbolique, une classe dirigeante blanche naurait jamais eu lidée de se coiffer de perruques composées de cheveux dinférieurs ou desclaves. Et quand on sait les efforts douloureux quimpose quotidiennement lentretien dune chevelure crépue, il est évident que le rasage et les perruques sont des commodités caractéristiques dune société mélanoderme, donc noire ou fortement métissée, telle quétait la société égyptienne il y a huit mille ans. Les serviteurs et les esclaves devaient pouvoir être reconnus au premier coup d’il. Cest pourquoi, ils nouaient leurs cheveux sur la nuque en faisant une sorte de boucle ou ils se faisaient huit ou neuf tresses qu’ils attachaient à l’arrière de leur tête et qu’ils laissaient pendre sur un côté de la face et du cou. Les prêtres étaient obligés de se raser tout le corps car ils devaient être le plus purs possible pour se présenter devant le dieu. C’est pourquoi ils sont toujours représentés chauves. Les danseuses étaient dans l’impossibilité de porter une perruque qui aurait gêné leurs mouvements mais elles se faisaient une multitude de tresses terminées par des disques de métal qui mettaient en valeur la grâce de leurs acrobaties. Au début de leur histoire, les cheveux mi-longs, voire longs, étaient tenus en haute estime, que ce soit pour les hommes comme pour les femmes. Être chauve était une calamité. Les femmes bouclaient parfois leurs cheveux, mais le plus souvent elles les nattaient ou les enroulaient en un chignon. Qu’elles dissimulaient sous un foulard. Sous la domination romaine, les Juifs (hommes) adoptèrent les cheveux courts et pour les hommes, les cheveux longs devinrent signe de prétention, voire d’efféminement. Quant aux femmes, elles prirent l’habitude de se couper (dans une certaine mesure) les cheveux une fois mariées à partir du. Siècle de l’ère chrétienne. Exemple de coiffure de femme. Les styles de coiffure ont varié selon les époques et selon les cités mais il existait néanmoins quelques traits communs. Durant la période classique 500 323 av. , tous les grecs avaient les cheveux frisés, naturellement ou non, pour se différencier des Barbares. Les jeunes garçons portaient les cheveux longs jusqu’à 18 ans. Passé cet âge, ils devaient se coiffer comme les adultes, c’est-à-dire avoir des cheveux courts et bouclés. Pour aller au gymnase, ils serraient un bandeau. Autour de leur tête. Les esclaves avaient toujours le crâne rasé. Les femmes avaient les cheveux longs et bouclés avec une raie au milieu, tirés à larrière et retenus par un nud, le chignon étant plutôt réservé aux servantes. La plupart du temps, le crâne et les chignons étaient recouverts d’un tissu. Ou d’un filet. Les cheveux étaient parfois teints (en plongeant un peigne de plomb dans le vinaigre, comme chez les Romaines) ou couverts de poudre colorée. Il faut signaler le cas particulier des Spartiates. À cause de leur image guerrière et austère, il est courant de penser quils se rasaient les cheveux. Au contraire, les adolescents avaient les cheveux courts alors que les adultes les avaient longs. Les redoutables guerriers spartiates se peignaient longuement avant de combattre, peut-être pour évacuer la tension. Avec la période hellénistique 323 31. , les coiffures des hommes se firent plus simples alors que celles des femmes se compliquèrent. Alexandre le Grand demanda à ses soldats de se couper les cheveux très courts et de se raser la barbe pour que leurs ennemis ne les attrapent pas lors des combats rapprochés Plutarque 46-120. , et les civils les imitèrent. Les hommes ne portaient pas de barbe et avaient les cheveux courts pour se différencier des Barbares, à l’exception des esclaves qui avaient la tête rasée. Ils sortaient tête nue dans la rue, excepté les travailleurs en plein air qui portaient des chapeaux. Les femmes, quant à elles, avaient les cheveux longs qu’elles tressaient, frisaient, groupaient en chignon appelé tubulus. Seules les bacchantes (prêtresses du culte de Dionysos-Bacchus) avaient les cheveux détachés Ovide, 43 – 63. Sous la République 510-27. , les coiffures des Romaines étaient assez simples et ressemblaient à celles des femmes grecques. Mais sous l’Empire 27. , avec l’introduction du peigne. Les coiffures se compliquèrent et devinrent un véritable marqueur social. Les riches romaines achetaient un esclave, l’ornatix, qui était chargé de les coiffer, de les épiler et de les maquiller. Il existait également des hommes libres appelés tonsors qui tenaient des boutiques et qui vendaient leurs services aux riches citoyennes. Plus on se rapproche de la fin de l’Empire, plus les modes. Se succédèrent rapidement dans le temps, à un tel point qu’Ovide 43. Fit cette réflexion : « Je ne peux suivre l’évolution de la mode, chaque jour introduisant, semble-t-il, un style nouveau. » Sous les empereurs Julio-Claudiens 27. , les coiffures restèrent relativement simples. Sous le règne des empereurs Flaviens 69 – 96. , les frisures constituèrent l’élément essentiel de la coiffure. On aimait les grosses boucles ramenées sur le haut de la tête tandis que sur la nuque, les cheveux étaient tirés en chignon. Julia, fille de l’empereur Titus 79 – 81. , mit à la mode la célèbre coiffure en « diadème » formée de boucles en « nid d’abeilles ». Les Antonins 96 – 476. Virent l’avènement des nattes. Celles-ci étaient ondulées contournant la nuque en revenant sur le front. C’étaient des femmes déjà mûres, qui avaient renoncé sinon à l’élégance du moins à la coquetterie, qui portaient ces coiffures. Sous les Sévères (193-235), les ondulations revinrent mais elles étaient orientées horizontalement. Ces princesses syriennes firent preuve de beaucoup d’originalité dans leurs coiffures. Pendant la deuxième moitié du. Siècle, les cheveux étaient coiffés au petit fer et les nattes se rassemblaient à la base du cou en un gros chignon remontant jusqu’au sommet du crâne en cimier de casque. Siècle, le goût des accessoires supplanta celui de l’arrangement des nattes. Siècle, les perles, les diadèmes firent perdre tout intérêt pour l’ordonnancement de la chevelure. Les Romaines aimaient également changer de couleur de cheveux (avec la même technique que les Grecques). Certaines teignaient leurs cheveux à l’aide du sapo germain, teinture obtenue par le mélange de graisse de chèvre avec de la cendre de hêtre. Les prostituées romaines, à l’instar des hétaïres. Grecques, se blondissaient en décolorant leurs cheveux à l’aide de produits dérivés d’ammoniac (camomille, fientes de pigeon), d’où la sulfureuse réputation des blondes. Tribus germaniques et celtiques. Les tribus germaniques et celtiques du Nord de l’Europe arboraient des barbes et des longs cheveux. Tressaient leur chevelure vers l’arrière de la tête et sur les côtés du visage. Leurs femmes avaient les cheveux longs, libres ou tressés. Trempaient leurs cheveux dans un mélange d’eau et de craie en poudre puis les tiraient vers leur nuque. En séchant, les cheveux se raidissaient et formaient une crinière hirsute effrayant leurs ennemis. Tous les Celtes n’étaient pas blonds naturellement et ils avaient alors recours à la chaux ou à une pommade caustique, composée de suif et de certaines cendres, pour se décolorer les cheveux. Seuls les esclaves ou les condamnés avaient les cheveux coupés ras. Quant à eux, répandaient de la poudre dor sur leur chevelure. L’évolution de la mode des coiffures en Occident, et plus particulièrement en France. À la fin de l’Antiquité. Suite aux nombreuses invasions, la Gaule. Était devenue une véritable mosaïque de peuples : des Romains aux cheveux courts, des Gaulois. Avec des cheveux un peu plus longs, et des Francs. Dont la chevelure pouvaient atteindre les genoux. Entre les Francs et les Romains, aux visions diamétralement opposées sur la coupe des cheveux, il est facile de comprendre que la coiffure devint un véritable enjeu politique. Les Romains auraient surnommé Clodion. Premier roi des Francs régnant sur la Gaule (448-457), le Chevelu , parce qu’il aurait permis à ses habitants de laisser croître leurs cheveux, ce qui leur avait été défendu depuis les conquêtes de César. Quant à lui, pense que ce surnom lui vint de l’ordre donné aux Francs de porter de longs cheveux, afin qu’on ne pût les confondre avec les Romains qui les avaient très courts. Enfin une quatrième opinion est celle qui attribue cette appellation au privilège qu’avaient seuls les membres des familles princières de laisser croître leurs cheveux : « Jamais, dit l’historien Agathias. (531-580), on ne coupe les cheveux aux fils des rois des Francs. Dès leur première enfance, leur chevelure tombe d’une manière gracieuse sur leurs épaules ; elle se partage sur le front et se range également sur la droite et sur la gauche ; elle est pour eux l’objet d’un soin tout particulier. Touret illustration tirée du Codex Manesse. Et ses successeurs essayèrent d’assimiler la culture gallo-romaine à celle des Francs. Ainsi, les Rois et les Reines mérovingiens. Portaient les cheveux longs libres, signe germanique de la royauté, et la tunique. Pourpre comme les Empereurs romains. La noblesse portait les cheveux longs à proportion de son rang et de sa naissance. Le peuple était plus ou moins rasé. L’homme serf l’était tout à fait. Les moines adoptaient la tonsure. Lors de leur ordination pour signifier qu’ils étaient les serviteurs de Dieu. Dans une telle société où la coiffure marquait le rang social, il est facile de comprendre que la calvitie était vécue comme une infamie. Les jeunes filles allaient tête nue alors que les femmes portaient un voile. Couvrant le cou, les oreilles et une partie de la chevelure, en accord avec les usages francs et ceux de l’Église « Toute femme qui prie sans avoir la tête voilée déshonore sa tête » Saint Paul, Première Épître aux Corinthiens. Les cheveux étaient divisés en deux tresses cordées avec des rubans. Qui tombaient de chaque côté du visage atteignant parfois les genoux tellement ils étaient longs. Représentée avec un balzo. Portant un chaperon coiffé en bonnet avec cornette pendante et guleron. Les enluminures et la statuaire constituent des sources intéressantes pour se représenter la variété et l’évolution des coiffures. Les ciseaux antiques, communément appelés « forces », sont l’outil essentiel des barbiers à cette époque. Siècle on retrouve, selon la mode byzantine, les longues tresses (tresses à trois brins, rouleaux de cheveux entourés d’un ruban, tresses à deux brins plus un ruban) des exemples sont visibles sur les statues du portail royal de la Cathédrale de Chartres, d’Angers, le portail sud de la Cathédrale du Mans, et la statue dite Notre-Dame de Corbeil au Louvre, reprise par Eugène Viollet-le-Duc. Dans ses illustrations du costume médiéval. Les femmes portent aussi des voiles longs, des cerclets en métal, des assemblages de ces différents éléments. Siècle la mode devient plus austère, il est rare, à part les jeunes femmes, de voir des femmes aux cheveux libres dans les enluminures elles portent plutôt des voiles ronds ou semi-circulaires gisant d’Aliénor d’Aquitaine. , fixés sur une barbette, une guimpe pour les femmes plus âgées (on peut inférer l’âge des personnages sur les scènes illustrant des bibles). Un élément typique de la coiffure du. Siècle est le touret, sorte de cylindre qui entoure la tête comme on le voit sur l’illustration issu du Codex Manesse ci-dessus cette coiffure est encore en vigueur au. Parfois le dessus est fermé, c’est le mortier. Le touret est généralement porté sur un voile, qu’il permet de maintenir les reines portent une couronne qui remplit cet office Blanche de Castille. Les personnages féminins du portail nord de la cathédrale de Chartres constituent un bon témoignage de ces différentes coiffures. Les femmes du peuple ou au travail portent des coiffes de travail faites d’un voile/linge diversement replié sur les cheveux. Dans la bible de Maciojewski une coiffure de travail particulière revient à plusieurs reprises, la coiffe est maintenue par plusieurs tours d’un galon? Clair évoquant des pratiques antérieures, la reine Bathilde (Mérovingienne) disposait dans les vêtements avec lesquels elle fut enterrée (Trésor des Saints de Chelles) de plusieurs mètres d’un galon destiné à maintenir son voile. Il existe des discussions sur le fait que les femmes aux cheveux libres seraient des prostituées mais deux scènes présentant des courtisanes au. Siècle dans la bible de Maciojewski et sur les vitraux de la cathédrale de Chartres vont à l’encontre de cette opinion. Les femmes représentées ont différentes coiffures, et il y a dans les deux cas une femme portant un touret. Plus tard en effet la coiffure, ou la couleur du vêtement, sont des signes distinctifs de cette condition. Siècle, la coupe au bol. (dite aussi coupe en écuelle, coupe en sébile ou cheveux rondis) est très populaire pour les hommes nobles au. Siècle en Europe avant de se démocratiser au. À cette époque, il y a différentes coiffures féminines extravagantes. Cheveux relevés sur les tempes en deux chignons. Qui sont surmontés par le balzo. (ou balso), qui est un bourrelet de brocart ou de velours. Cheveux nattés en deux tresses. Enveloppées sur les oreilles dans une résille dites. Le balzo est répandu à partir de la fin du. Il est fixé, avec les cheveux peignés en arrière, fixés par des fils dor ou des rubans sur une légère armature ou une résille. Voir le tableau de Parmigianino. On observe aussi une grande variété de coiffures chez les femmes dont le hennin (le fameux « chapeau de fée » en forme de cône), le hennin à cornes, le hennin tronqué, la gonelle qui est un dérivé du chaperon. À bouton ou lacet à la visagière suffisamment ouverte pour qu’on ne parvienne plus à le fermer, avec un long prolongement : le liripipion. La vogue des résilles se développe car elles permettent de garder la forme des escoffions. Vers la seconde moitié du. C’est l’Espagne qui domine l’Europe et impose ses modes. La mode est à la fraise. Pour s’adapter, les coiffures sont dégagées vers l’arrière et élevées sur l’avant (souvent renforcées avec de l’empois ou du rembourrage). En Italie, la mode est au « blond vénitien. » (coiffure avec des nuances dorées et cuivrées). La décoloration du cheveu est obtenue par un mélange à base d’urine humaine ou animale (urine de chat ou de cheval) suivie d’une coloration à l’aide d’une poudre colorante à base de safran et de citron, et d’une longue exposition à la chaleur du soleil qui favorisait la réaction chimique avec cette poudre et le séchage. « Coiffure à bouffons » d’Anne d’Autriche. (la haute coiffure), d’après Carl Ries, vers 1785. La Toilette , Josse-François-Joseph Leriche. D’après Louis Boizot. Relance la mode de la perruque quand il commence à perdre ses cheveux vers 1620. Tandis que son épouse Anne d’Autriche. Apporte de Madrid une mode nouvelle, la « coiffure à bouffons » (grosses touffes de boucles tombantes sur les oreilles et les cachant). Les coiffures féminines continuent de gagner en hauteur et en ampleur, notamment avec l’apparition des Poufs. Créés par Monsieur Léonard. Coiffeur favori de la reine Marie-Antoinette. Au point, qu’il est moins inconfortable d’avoir les cheveux rasés ou courts pour porter une perruque. Ces perruques atteindront une telle démesure qu’il était courant de les caricaturer en juchant le coiffeur sur une échelle pour en atteindre le sommet. Les perruques blondes pour les femmes leur évitent les décolorations à base de fientes de pigeon ou de soude qui avaient encore lieu au siècle précédent. Les coiffures hommes sous. Outils et soins capillaires. Différents aspects symboliques liés aux cheveux. Jeune fille coiffant ses cheveux , Auguste Renoir, 1894. De l’initiation brahmanique, cet enfant porte le shikha , ou choti , touffe de cheveux en haut du crâne, que tout hindou. Peut porter en tant que symbole sacré. La symbolique mythique et religieuse du cheveu. Dans l’antiquité, se couper les cheveux était synonyme de deuil. Pratiques culturelles relatives aux cheveux. Les différents types de coiffure. C’est la coiffure de Jeanne d’Arc. Un bol sur la tête et tout ce qui dépasse est coupé. À la Titus ou en porc-épic , coiffure courte et bouclée adoptée en 1792 après une représentation théâtrale de François-Joseph Talma. En vogue sous la Révolution française. Et le Premier Empire. Après qu’un décret de l. Ait aboli la perruque. Chevelure très dense chevelure frisée de forme ronde. Enroulée de fils de laine. Coupe de cheveux des premiers rockers. Mise en forme temporaire de la chevelure. Sur la nuque et tenue par un ruban. Coiffure très en hauteur, popularisée par Marie-Antoinette. Petite queue de cheveux réunis par un lien sur un côté de la tête. Deux côtés de la tête sont rasés et les cheveux restants sont longs. Les côtés et la nuque sont courts, tandis que la frange est longue. Tresses de cheveux emmêlés en eux-mêmes. Coiffure de résille de soie ou d’or du. Coiffure où le toupet. Est placé à gauche ou à droite du front. Terme désignant les sculptures sur cheveux à la tondeuse ou au rasoir. Hurluberlu , coiffure où les cheveux sont bouclés et en désordre en vogue au début du règne de. Coiffure où les cheveux ont un aspect bouclé et mouillé, popularisé par le chanteur Michael Jackson. Coiffure portée par les rois sassanides. Chignons fixés au-dessus des oreilles. Dit aussi « la coupe de Bilbao », coiffure qui consiste à porter les cheveux longs sur la nuque. Oreilles de chien , deux longues boucles encadrant le visage, coiffure en vogue chez les Incroyables. Coiffure de faux cheveux. Masse de cheveux relevée sur le devant du front. Coiffure où les cheveux sont rassemblés à l’arrière ou sur le dessus du crâne. Longue mèche de cheveux. Au milieu de la nuque. Toupet , touffe de cheveux relevés sur le front. Ou natte , manière d’assembler par entrelacement trois mèches de cheveux. Les cheveux sont rassemblés en une grosse boule qui est ensuite attachée au-dessus de la tête. Touffe de cheveux (jamais tressée) en haut du crâne liée à la pratique de l’hindouisme. Et plus particulièrement chez les brâhmanes. Les accessoires et ornements pour cheveux. Ou serre-tête , bande de tissu qui tient les cheveux. Ou pince à cheveux , accessoire en plastique ou en métal pour tenir les cheveux. Sorte de foulard ; mot plus élégant pour désigner la queue de cheval. Élastique à cheveux volumineux. Accessoire de métal pour tenir les cheveux. Accessoire métallique en forme de U. Ajout de fausses mèches plus longues que la chevelure. Le cheveu, quand il est naturel et répond à certains critères, est l’un des signes de bonne ou mauvaise santé de la personne. Ceci est l’une des explications au fait que la coiffure a rôle important pour l’attraction sexuelle et affective. Dans le passé certains produits utilisés pour griser les cheveux oxyde de plomb. Ou peigne en plomb. Ont été source de saturnisme. Le cheveu est sensible à la pollution de l’air et notamment à plusieurs métaux polluant l’environnement plomb. Notamment ou absorbés par les aliments ou les boissons (métaux qu’il bioconcentre et stocke à partir des apports sanguins à la peau). Certains médicaments peuvent aussi causer des pertes de cheveux susceptibles d’être aggravées par certaines coiffures. Publiée en 2016 par le Journal de l’Académie américaine de dermatologie. American Academy of Dermatology. Et notamment relayées par. Et le magazine Science. Certaines coiffures tressées et serrées exerçant une traction importante et constante sur le cuir chevelu peuvent contribuer à une forme spécifique d’alopécie. Dite alopécie de traction ou TA pour. Cet article a classé les pratiques de coiffage en catégories élevée, modérée et faible risque d’aléopécie induite, de manière à permettre aux dermatologues et médecins de donner des conseils plus pointus à leurs patients ou patientes concerné(e)s. C’est le cas de coiffures courantes chez les femmes afro-américaines. Comprenant des extensions, tresses. Ceci expliquerait qu’un tiers environ des femmes noires souffrent de pertes de cheveux. Les dommages pour les cheveux peuvent encore être aggravés par l’usage de produits chimiques utilisés pour les défriser chimiquement. Les résultats de l’étude plaident en faveur de recommandations incitant à porter des coiffures plus lâches et ne pas garder des tresses et extensions plus de quelques mois. Certains produits (colorants, laques, décolorants) peuvent contenir des produits allergènes ou allergisants. Plusieurs études suggèrent que certaines coiffures ou l’usage de produits décolorants ou colorants peuvent augmenter le risque de certains cancers mélanomes. ; ainsi les cheveux longs et foncés en ombrant la peau et en la protégeant d’un excès d’ultra-violets seraient un facteur de protection contre certains cancers de la peau. (de l’oreille par exemple). L’item « AFFICHE ANCIENNE ORIGINALE SALON de COIFFURE PERMANENTE ADAR 1930 ART DECO » est en vente depuis le mardi 31 mars 2020. Il est dans la catégorie « Collections\Calendriers, tickets, affiches\Affiches pub\ anciennes ». Le vendeur est « posterstudio-france » et est localisé à/en Atelier Affiche Moulin port Salomon DAMIATTE. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Dimensions: 72 x 36 cm
  • Objet modifié: Non
  • Impression: Couleur
  • Epoque: Rétro (1900-1979)
  • Pays de fabrication: France
  • Thème: Transport

AFFICHE ANCIENNE ORIGINALE SALON de COIFFURE PERMANENTE ADAR 1930 ART DECO

AFFICHE ART DÉCO de 1934 MONOPOLE Original Vintage Lithographie 078X120 Cms

AFFICHE-ART-DECO-de-1934-MONOPOLE-Original-Vintage-Lithographie-078X120-Cms-01-mbpx
AFFICHE ART DÉCO de 1934 MONOPOLE Original Vintage Lithographie 078X120 Cms
AFFICHE ART DÉCO de 1934 MONOPOLE Original Vintage Lithographie 078X120 Cms
AFFICHE ART DÉCO de 1934 MONOPOLE Original Vintage Lithographie 078X120 Cms

AFFICHE ART DÉCO de 1934 MONOPOLE Original Vintage Lithographie 078X120 Cms
Affiche ART NOUVEAU Lithographie ORIGINALE (no copy). Une Vague de Puissance et d’Harmonie. Dimension : 078 X 120 cms. 30,7 X 47,20 Inches. Autres pays : 4 500. ORIGINAL ART NEW Lithograph poster (no copy). A Wave of Power and Harmony. Dimension: 078 X 120 cms. 30.7 X 47.20 Inches. European Union: 25 00. Other countries: 45.00. L’item « AFFICHE ART DÉCO de 1934 MONOPOLE Original Vintage Lithographie 078X120 Cms » est en vente depuis le lundi 17 février 2020. Il est dans la catégorie « Collections\Calendriers, tickets, affiches\Posters\Publicités ». Le vendeur est « sudvintageposters » et est localisé à/en Montpellier. Cet article peut être expédié aux pays suivants: Amérique, Europe, Asie, Australie.
  • Impression: Couleur
  • Dimensions: 078 x 120 cms
  • Epoque: Rétro (1900-1979)
  • Thème: PUBLICITÉ POSTE de RADIO

AFFICHE ART DÉCO de 1934 MONOPOLE Original Vintage Lithographie 078X120 Cms

Affiche Ancienne Velo Cycle Tres Sport Belle Epoque Art Deco Annees Folles

Affiche-Ancienne-Velo-Cycle-Tres-Sport-Belle-Epoque-Art-Deco-Annees-Folles-01-rt
Affiche Ancienne Velo Cycle Tres Sport Belle Epoque Art Deco Annees Folles
Affiche Ancienne Velo Cycle Tres Sport Belle Epoque Art Deco Annees Folles
Affiche Ancienne Velo Cycle Tres Sport Belle Epoque Art Deco Annees Folles
Affiche Ancienne Velo Cycle Tres Sport Belle Epoque Art Deco Annees Folles
Affiche Ancienne Velo Cycle Tres Sport Belle Epoque Art Deco Annees Folles

Affiche Ancienne Velo Cycle Tres Sport Belle Epoque Art Deco Annees Folles
Pas de copie – pas de repro. MODELE D’AFFICHE TRES RARE – VERY RARE POSTER. 80 CM X 60 CM. (+ 4 cm d’entoilage idéal pour encadrement ou punaises). (4 cm linen backing margin for framing). Entoilée par nos soins. (on linen, linen backed in our own studio, few restaurations). L’Affiche est toujours plus belle en réalité qu’en photo. Vous pouvez nous contacter pour la sauvegarde de vos affiches. L’entoilage est un procédé (réversible) de sauvegarde des affiches. N’enlevant aucune valeur aux affiches bien au contraire. (quasi toutes les affiches proposées en belles ventes aux enchères sont entoilées). Photos exemples et tarifs de notre travail sur demande. ENTOILAGE dans notre propre atelier entoilage – RESTAURATION affiches ancien. GRANDS FORMATS FAISABLES (jusqu’à 8 x 120 x 160 cm et 4m x 3m). VOIR NOS AUTRES AFFICHES ORIGINALES. Envoi soigné en tube sécurisé. Ce sera avec grand plaisir que nous répondrons à toutes demandes de renseignements sur l’entoilage et la restauration d’affiches anciennes. LINEN BACKING POSSIBLE IN OUR OWN STUDIO. We are able to linen back 8 big french sheets (660 CM X 240 CM). We send in secured insured roll. PLEASE HAVE A LOOK TO OUR OTHER POSTERS. OUR WORK :LINEN BACKING and RESTAURATION OF OLD POSTERS. We can do big sizes , pictures exemples and prices ask please. Le bar de Maxim’s. La Belle Époque se situe à la charnière de deux siècles : la fin du. Et le début du. Au cours de cette période idéalisée et à la veille de la Première Guerre mondiale. Les français vivent les plus grands bouleversements culturels et techniques de l’histoire de leur nation. Exposition universelle de Paris de 1889. Suicide du général Boulanger. Assassinat du président de la République Sadi Carnot. Incendie du Bazar de la Charité. Exposition universelle de 1900. Loi de séparation des Églises et de l’État. Traversée de la Manche en avion par Louis Blériot. La bande à Bonnot. Déclenchement de la Première Guerre mondiale. La Belle Époque est un chrononyme. Rétrospectif désignant la période marquée par les progrès sociaux. Économiques, technologiques et politiques, principalement en France. Et s’étendant de la fin du. Siècle au début de la Première Guerre mondiale. Le terme correspond pour les Britanniques. À la fin de l’époque victorienne. Et à l’époque édouardienne. Pour les Allemands, c’est le wilhelminisme. L’expression française est comprise et utilisée dans la plupart des pays européens. Pour l’historien Dominique Kalifa. L’expression serait née à la fin des années 1930. Pour les historiens Jean Garrigues. Philippe Lacombrade et Dominique Lejeune. L’expression serait plutôt née en 1919. Dans cette appellation rétrospective, il y a une part de réalité expansion, insouciance, foi dans le progrès, gaieté, etc. Et une part de nostalgie d’un temps rêvé. Généralités : une période de paix. Après la guerre franco-prussienne. Vit une longue période de paix de quatre décennies, chose rare et favorable aux progrès économiques et techniques. Tous ces progrès touchent plus particulièrement la France. Dans toute l’Europe. La main-duvre s’organise en syndicats. Ou en partis politiques. C’est pendant cette période qu’apparaissent les premiers partis socialistes européens, de plus en plus influents. Les populations de cette époque sont très optimistes et insouciantes quant à l’avenir, grâce aux extraordinaires progrès techniques. Ont fait leur apparition. La Belle Époque se fait ressentir essentiellement sur les boulevards des capitales européennes, dans les cafés et les cabarets. Dans les ateliers et les galeries d’art, dans les salles de concert et les salons fréquentés par une grande bourgeoisie qui profite des progrès économiques. L’inégalité économique atteint cependant des sommets (après avoir crû lentement depuis la Révolution française et avant de décroître de façon importante jusqu’aux années 80), avec par exemple 85 % de la propriété privée totale détenue par 10 % de la population (et 55 % par 1 %). Belle Époque : la France de 1880 à 1914. L’Exposition universelle de Paris. Première traversée de la Manche. En 1909 par Louis Blériot. Une soirée élégante (1890) par Victor-Gabriel Gilbert. Intégration des provinces et enjeux socio-démographiques. Après la Grande Dépression. Des années 1873 à 1896, la France entre dans une période de croissance soutenue dans le cadre de la deuxième révolution industrielle. Sur fond d’expansion internationale galopante de la place financière de Paris. La France s’est beaucoup agrandie pendant le Second Empire. Elle a acquis Nice. Mais elle perd l’Alsace-Lorraine. Département actuel de la Moselle. Et l’Alsace en totalité hormis le territoire de Belfort au traité de Francfort. Le contexte de l’antagonisme franco-allemand. Qui suit la défaite française de 1870. Engendre l’esprit de revanche. Qui prévaut alors dans l’opinion publique. Cette période est caractérisée par les discours belliqueux du général Georges Boulanger. Avec la montée de son mouvement politique, le boulangisme. Et en parallèle survient l’affaire Schnæbelé. Une partie de la presse et de l’opinion publique se font l’écho de cet esprit de vengeance et de la montée du nationalisme. Face à l’ennemi allemand. Ainsi se développe un contexte de soupçon, d’espionnage et de trahison. En 1894, l’arrestation du capitaine Alfred Dreyfus. Illustre bien ce climat délétère et l’affaire du même nom. A bouleversé la société française pendant douze ans. L’espace national s’unifie en intégrant les nouvelles provinces et les campagnes. Dont le réseau ferroviaire se densifie, contribue-t-il à désenclaver les campagnes plan Freycinet. En effet, la population, qui s’urbanise progressivement, reste en majeure partie rurale (56 % en 1911). La démographie française reste en revanche peu dynamique. La population française, toujours très hiérarchisée, prend conscience d’appartenir à une seule et même nation. Et acquiert la fierté d’être une grande puissance. Les classes moyennes exercent un poids important dans les conditions de la vie politique nationale, marquée par la constitution de nouveaux partis libéraux. , avec un large consensus républicain et patriotique. Paris est une ville en pleine urbanisation et modernisation, à l’image de la France. Elle incarne à elle seule le prestige de la France à la Belle Époque. Fortement rénovée par Haussmann. La capitale se peuple de plus en plus. Ce constat positif doit cependant être nuancé puisque l’on observe en France un retard économique indéniable dû à des problèmes d’ordre démographique peu de naissances, malthusianisme. , structurel (une majorité de très petites entreprises, très peu de salariés et un artisanat très attaché à la tradition qui ralentissent la production), malgré de nombreux investissements à l’étranger les emprunts russes. , et dans le domaine de l’agriculture (main d’uvre agricole trop nombreuse : 40 % des actifs travaillent dans l’agriculture contre seulement 32 % dans le secondaire et 28 % dans le tertiaire). Ce retard dans le domaine agricole est dû à de petites propriétés héritées pendant la Révolution de la vente des domaines cléricaux, sur lesquelles on pratique la polyculture et l’élevage extensif ; de plus, la mécanisation agricole bien qu’existante, reste minoritaire. La France reste tout de même la quatrième puissance mondiale. De 1871 à 1913, le taux de croissance du PIB par tête (1,4 % par an) est inférieur à celui de l’Allemagne (1,7 %) mais supérieur à celui du Royaume-Uni. République souveraine et libérale. La laïcité : loi de séparation des Églises et de l’État. Devise de la République française sur le tympan de l’église Aups. Qui précède la loi de 1905. La culture politique dominante était la République. Sous la forme française de la démocratie libérale. Avec un large consensus patriotique. La culture républicaine s’est imposée progressivement en s’enracinant dans des fêtes, rites et symboles nationaux, comme La Marseillaise. (hymne national en 1879) et la fête nationale du 14 juillet. (fête nationale en 1880). La culture républicaine se voulait héritière du libéralisme des Lumières et s’inscrivait autour du positivisme. La culture dominante a essayé de répondre aux attentes de la classe moyenne et bourgeoise en protégeant notamment les droits des individus et en favorisant la liberté d’entreprise. Elle a eu un rôle décisif sur la laïcité, l’instruction publique et la formation du citoyen. Le président du Conseil et l’ancien ministre de l’Instruction publique, Jules Ferry. Instaure plusieurs grandes lois, la loi du. Qui ouvre aux filles l’accès à l’enseignement secondaire public, la loi du. Qui établit la gratuité de l’enseignement primaire, et enfin la loi du. Qui rend l’enseignement public, laïc et obligatoire. La sécularisation opérée par Jules Ferry a seulement réduit la place de la religion dans la définition des normes du savoir, des murs et dans l’espace public en général. Les émeutes ouvrières de. Et la Commune de 1871. Ont longtemps cultivé une légende noire et un souvenir horrifiant pour les principaux acteurs de la Troisième République. Dans ce contexte, le ministre Pierre Waldeck-Rousseau. Abolit la loi Le Chapelier. Et autorise les syndicats ouvriers. Les démocrates sont incarnés entre autres par Édouard Herriot. D’autres cultures politiques nourrissent la vie politique : l’anarchisme. ; des faits politiques majeurs, telles l’affaire Dreyfus. Ou l’affaire Boulanger. Alimentent un mouvement antiparlementaire de gauche et d’extrême-gauche né du scandale de Panamá. L’affaire Dreyfus a bouleversé la société française pendant douze ans, de 1894 à 1906. A durablement marqué les esprits, tant par son hostilité que son intensité, et malgré la grâce présidentielle accordée au militaire le. Et sa libération le. Cette affaire a eu pour conséquence de constituer en France deux blocs antagonistes. Sur un fond religieux. Après l’affaire Boulanger, la droite devient dominante notamment en récupérant le flambeau nationaliste. Et parce que les penseurs républicains sortent grandis de l’affaire Dreyfus. De nombreux intellectuels basculent vers la droite Charles Péguy. La France connaît une certaine fracture religieuse. Au début des années 1900, parfois appelée la « guerre des deux France ». Lannée 1902 voit la victoire aux élections du Bloc des Gauches et la nomination au poste de président du Conseil dÉmile Combes, figure du radicalisme et anticlérical convaincu. La place de lÉglise catholique dans les affaires politiques provoque de violentes querelles « le cléricalisme, voilà lennemi. » entre des partis cléricaux et des groupes politiques anticléricaux. Et représentés à la Chambre des députés. Lanticléricalisme est donc la réaction contre cette tendance à subordonner le politique au religieux. Voulait par exemple détruire toutes les églises et instaurer un athéisme et un laïcisme appliqués à l’ensemble de la société. Ces attaques frontales aboutissent à la loi de séparation de lÉglise et de lÉtat. De 1905, dont la loi de 1882 sur lenseignement public, laïque, gratuit et obligatoire de Jules Ferry. Constitue cependant l’origine réelle de la sécularisation concrète. Telle quelle sest construite en France à partir de cette loi, a assuré la liberté de conscience et dexpression de chacun. De la Belle Époque est aussi l’un des grands empires coloniaux de l’époque. Cet empire est exposé lors des Expositions universelles. Était à l’époque souvent perçue comme positive parmi une certaine élite républicaine, souvent de gauche, et les critiques ont mis du temps à se mettre en place, mais elles ont existé. (parti radical) s’y est opposé avec véhémence lors de joutes oratoires contre Jules Ferry. La droite monarchiste Maurras. Barrès et une certaine frange marginale de la gauche marxiste ou encore la masse des paysans et ouvriers ont toujours été contre la colonisation lors de la Belle Époque. Lente mutation de la société. Population rurale nombreuse et peu homogène. Dernier bal (1905), peinture d’Aurélio de Figueiredo. Les actifs de lagriculture représentent encore 44 % de la population totale en 1906. Soit un peu plus tard 1911. 5,3 millions dhommes et 3,2 millions de femmes. Les situations personnelles sont assez variables, mais sur ce total, environ la moitié sont des ouvriers agricoles. Ce sont pour la plupart des domestiques. De ferme » qui sengagent pour un an à la Saint Michel. Au moment de la « foire aux valets ». Les conditions de vie sont difficiles, différentes dune région à lautre, un peu plus favorables dans les provinces des vignobles. Ou des grandes cultures céréalières. Dans lensemble, cest limpression dune grande pauvreté du monde rural, même chez les propriétaires, étant donné la faible superficie des exploitations qui domine. La crise agricole, qui se manifeste dans les années 1890. Favorise un exode rural. Déjà entamé alimentant en main-d’uvre les centres industriels qui se développent ou la nombreuse domesticité (des femmes surtout) dans la bourgeoisie. La volonté dinstruire les Français a conduit les différents gouvernements à généraliser les obligations scolaires dans les campagnes avec lespoir dhomogénéiser les mentalités, quitte à lutter contre les différences régionales et à estomper lempreinte des cultures provinciales par exemple l’interdiction de parler le breton. Même pendant les récréations. Ces projets coïncident avec le souci dattacher à la République un électorat stable. Loge dans la Sofiensaal. La haute société mêle lancienne aristocratie. Bien implantée par ses propriétés rurales dans les provinces, et la grande bourgeoisie daffaires, des capitaines dindustrie Schneider. Par exemple et de hauts fonctionnaires, des hommes politiques ou des médecins célèbres constituent des élites qui partagent fortune, puissance et influence, au moment où Paris devient le lieu de toutes les spéculations internationales permettant un enrichissement rapide. Les traditions familiales varient quelque peu pour chacun de ces groupes mais ils partagent le même genre de vie et fréquentent les mêmes lieux. Ils vivent dans des hôtels particuliers. Servis par de nombreux domestiques et animent la « saison », cest-à-dire la période des réceptions et des spectacles qui ont façonné le mythe de la Belle Époque. En été, ils sinstallent dans leurs châteaux à la campagne ou dans les villas de la côte normande. Les stations thermales et les stations balnéaires préférées sont Biarritz. Et la Côte d’Azur. La moyenne et la petite bourgeoisie. Quant à elles, ont la particularité de ne pas travailler de leurs mains, de rechercher lascension sociale et daspirer à mener une « vie bourgeoise ». Concernant les revenus dont elles disposent, léchelle se révèle assez étendue : on y trouve des petits rentiers, des cadres et ingénieurs, des entrepreneurs industriels mais aussi des fonctionnaires ainsi que des propriétaires ruraux habitant en ville. Les mentalités, ou plus exactement la « morale bourgeoise » qui sinscrivent dans la tradition française, appartiennent à ce groupe : il sagit dune vie fondée sur la respectabilité, le souci de l épargne. Qui assure une certaine aisance et lobsession des « bonnes manières » inculquées dans la famille. La condition des femmes à la Belle Époque est marquée par des changements politiques et sociaux affectant les femmes occidentales de façon disparate. La majorité des femmes (d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et des sociétés rurales en Europe de l’Est et du Sud) voient perdurer un système multiséculaire où la question de l’émancipation ne se pose pas et dont les missions sont d’assurer les tâches familiales et la maternité. Les femmes occidentales pauvres qui travaillent comme ouvrières font face, avec l’avènement de la seconde révolution industrielle. À des charges contraignantes, dans des conditions souvent exténuantes et sous-payées, avec l’apparition de la division sexuelle du travail. Touche en Europe toutes les classes sociales, qui voient diminuer le taux de natalité. En revanche, dans la bourgeoisie et l’aristocratie des grandes villes occidentales (Paris, Londres, New York ou encore Berlin) s’opèrent d’autres mutations de structure : le rôle de femme au foyer devient la norme, et même un objectif stratégique en raison de la quasi-impossibilité pour les femmes d’obtenir un salaire décent. Dans le même temps, pour la petite bourgeoisie, apparaît la possibilité de faire des études et d’occuper des emplois nouveaux comme l’enseignement ou le journalisme et, pour les plus aisées, une relative libération des murs qui leur permet de plus facilement côtoyer les hommes, voire de s’adonner en public à la pratique d’un sport. D’autres encore s’engagent en politique, comme les suffragettes. Qui militent pour l’obtention du droit de vote pour les femmes. Ou de manière plus radicale chez les socialistes comme Rosa Luxemburg. Pour une transformation de la société. Enfin d’autres, comme Marie Curie. Dans les sciences, deviennent des pionnières en étant les premières femmes à obtenir une reconnaissance dans des milieux qui, malgré ces changements, restent à la veille de 1914 essentiellement toujours très masculins. Monde ouvrier aux visages multiples et à la recherche de structures. Femmes travaillant dans un atelier de textile à Sarajevo. Forment 30 % de la population à la Belle Époque et sont répartis de la manière suivante : environ 5 millions pour les hommes et 2,5 millions pour les femmes. Dans ces chiffres sont confondus les ouvriers des ateliers hautement qualifiés artisans. , les ouvriers de la grande industrie et les mineurs. Tout les différencie : les salaires dabord, qui sont par ailleurs plus élevés à Paris. Quen province (presque du simple au double pour un adulte). Les femmes perçoivent un salaire inférieur de 30 à 50 % à celui des hommes. Les conditions de travail sont aussi très diverses : dans les ateliers les ouvriers sont très proches de leur patron qui travaille avec eux depuis la fin de leur apprentissage, mais dans les grandes entreprises, la rentabilité est recherchée par tous les moyens et on exige rapidité et efficacité sur des machines de plus en plus rapides et dangereuses. Malgré la dureté de leur condition, les ouvriers ont connu depuis le Second Empire. Une amélioration de leurs salaires (environ 60 %) et de leur vie quotidienne. Malgré la faible proportion douvriers syndiqués avant 1914. Certaines attentes sont en partie satisfaites : les journées de travail sont réduites à 10 heures par jour pour les trois-quarts des établissements et à huit heures par jour pour les mineurs de fond, le repos hebdomadaire est acquis à partir de 1906. Mais les retraites et lassurance-chômage ou les remboursements médicaux sont encore du domaine de lutopie. Les syndicats ouvriers sont pourtant assez combatifs au sein de la CGT. En 1906, la charte dAmiens. Qui est le document fondateur rappelle à tous que le syndicalisme est indépendant des partis politiques. Que les ouvriers entendent penser et agir par eux-mêmes dans le domaine social mais aussi sur le plan politique en saffirmant plus « révolutionnaires » que la SFIO. Au moins pendant les premières années. Loriginalité de la CGT réside aussi dans le fait quelle vise tous les corps de métiers alors que la plupart des syndicats ne sadressent quà une catégorie professionnelle. Cest aussi dans ce sens quelle anime les Bourses du travail. Dans les grandes villes industrielles. Riche période culturelle, de divertissement et d’inventions. Tableau de Georges Garen, peint en 1889, intitulé Embrasement de la tour Eiffel pendant l exposition universelle. Dans limaginaire français, la Belle Époque reste le temps de l’avènement de l’idéal des Lumières (libéralisme et révolution de 1789) et d’un foisonnement de réalisations artistiques et d’inventions. La croyance en un progrès de lhumanité anime une bonne partie des élites françaises, notamment dans les sciences positivisme. Construite pour l’Exposition universelle de 1889, la tour Eiffel. Symbole de Paris, fait de la capitale française la vitrine du monde et du progrès. Certains penseurs, avant ou après le carnage de la Grande Guerre. Avaient cependant fait preuve de réserves ou d’ironie à lencontre de l’idée d’un progrès inéluctable Bernanos. Les savants français ont toujours une place de choix dans la recherche scientifique européenne mais, contrairement aux périodes précédentes, ils ne travaillent plus dans lisolement ; la publication systématique de leurs travaux les met en relation rapide avec leurs confrères étrangers, ce qui fait progresser plus rapidement les programmes entamés par chacun. Les congrès scientifiques leur permettent déchanger leurs idées et les expositions universelles. Les font connaître du grand public et des industriels. Désormais, leur prestige est très grand et leur statut social se modifie ; ils deviennent les nouvelles figures qui bénéficient de la reconnaissance et du respect des autorités. Ils sont honorés par leurs compatriotes et respectés sur le plan international. Les ingénieurs qui les relaient dans les entreprises acquièrent une stature nouvelle ; ils ne sont plus de simples « fonctionnaires » mais des innovateurs qui introduisent des techniques révolutionnaires pour la rentabilité ou la sécurité. Les découvertes les plus importantes ont été dabord appliquées à la vie quotidienne. Cest le cas de la maîtrise de l électricité. Mettent au point un système pour transporter le courant. Léclairage domestique en bénéficie et cette nouvelle forme dénergie révolutionne les techniques industrielles. Se développe et l électrolyse. Transforme le travail de l aluminium. En abaissant le prix de revient de ce métal. Dans la foulée, des ingénieurs inventent la radio. (télégraphie sans fil) daprès les travaux d’Édouard Branly. Et le cinéma dont la base de fonctionnement est la maîtrise du courant techniques des frères Lumière. Les ingénieurs déploient une énergie et une inventivité efficaces qui en font les inventeurs du pneu. Ou les acteurs daméliorations notables pour le moteur à explosion. Comme Panhard et Levassor. Les pionniers de la fabrication industrielle de l automobile. Ils contribuent à faire du pays lun des mieux équipés, à savoir 100 000 voitures en 1914. Certaines découvertes ont été déterminantes pour les années futures : les expériences de Clément Ader. Permettent aux aviateurs Louis Blériot. De réussir la première traversée de la Manche. Et à Roland Garros. La traversée de la Méditerranée. Les travaux des physiciens et des chimistes. Ont été des étapes primordiales : Pierre. En travaillant à partir des travaux de Becquerel. Qui a mis en évidence la radioactivité. Ils partagent d’ailleurs avec ce dernier le prix Nobel de physique. Pour la découverte de la radioactivité. Obtiendra quant à elle un second prix Nobel en 1911. Et reste comme la plus grande savante française de son époque avec Louis Pasteur. Ils font ainsi progresser les possibilités dutilisation des rayons X. Par lAllemand Wilhelm Röntgen. Appliquées à la radiographie. Dont lusage se généralise pour le dépistage de la tuberculose. Prestige du monde intellectuel. Un atelier aux Batignolles. Qui réunissait des artistes ou écrivains tels quÉmile Zola, Auguste Renoir, Claude Monet. Le terme « intellectuel » peu utilisé avant 1898. Apparaît dans le contexte de l affaire Dreyfus. Il devient alors un substantif qui désigne aussi bien les hommes de science que les écrivains et certains artistes, des « hommes de pur labeur intellectuel ». Les romans suivent des tendances variées, le naturalisme. Voisine avec lexotisme de Pierre Loti. Et des romans plus personnels comme ceux d André Gide. Ou de Marcel Proust. La culture française se distingue en tout cas par son caractère novateur et son rayonnement singulier à l’échelle mondiale. Plusieurs mouvements d’avant-garde se développent. Dans les arts, on peut citer l’impressionnisme. Ouvrant voie au fauvisme. Et à l’Art nouveau. De grands marchands et galeristes tel Ambroise Vollard. Ou des collectionneurs tels que Gustave Fayet. Sont alors les fervents révélateurs de ces avant-gardes. Fayet rassemble près de soixante-dix uvres de Gauguin. Et les prêtera pour les premières rétrospectives à Weimar. D’abord, puis à Paris au Salon d’automne. On retrouve une activité littéraire intense et excentrique. Chantre de la modernité parisienne, Léon Bloy. Qui en ont fait une époque d’excès et de fantaisie. À la fois intellectuels et écrivains, qui croyaient au progrès social et militaient pour une société plus harmonieuse, et qui nauront de cesse de dénoncer les conditions de vie déplorables de la classe ouvrière, marquent le siècle, de même que Voltaire. Explorent aussi des voies nouvelles, à caractère dénonciateur ; cest ce que veut atteindre Alfred Jarry. Où il tourne en dérision les dictatures. La France connaît également une période riche de divertissement et de loisirs. Les Français s’amusent ou se réjouissent dans des activités principalement ludiques, hors des contraintes de la vie sociale et du travail, avec la De Dion-Bouton. La « fée électricité », le premier tour de France Les frères Lumière, considérés comme inventeurs du cinématographe, ce qui en ferait une invention française, présentent leurs films sur des écrans géants. Les cabarets du quartier Pigalle. Comme le Chat noir. Fréquenté entre autres par Verlaine. Ou la Nouvelle Athènes « encanaillent » leurs publics. Ouvert depuis 1889, Mistinguett. Lance la « valse chaloupée » en 1907. Dans la plupart de ces lieux, il n’y a pas de scène jusqu’en 1918. Le genre théâtral du Vaudeville. D’apparence légère, connaît un grand succès avec des auteurs tels que Feydeau. De l’ère moderne après ceux d’Athènes. Se déroulent dans le bois de Vincennes. Paris apparaît comme la capitale mondiale du divertissement, de la mode et du luxe. En 1900, avec l’Exposition universelle, la Ville Lumière est au faîte de son rayonnement. Les Joueurs de cartes. À cette époque, les jeux de cartes deviennent très populaires dans les bars. La symbolique du théâtre par Auguste Gorguet. Le théâtre à cette époque connaît une période faste. La comédienne Arlette Dorgère. En tête d’affiche dans la fantaisie-opérette, La Princesse des Flirts (1906). Avaient ouvert la voie en 1874. En étudiant la variation des couleurs en fonction de la lumière. Continuent à travailler de cette façon à la Belle Époque. Mais dautres peintres ouvrent de nouvelles voies de recherche. Cest le cas de Gauguin. Qui juxtapose des aplats de couleurs vives et simplifie à lextrême le tracé pour faire ressortir lauthenticité des scènes. Accentuent ces tendances en recourant à des couleurs très heurtées et à un dessin qui fait de Cézanne le précurseur des cubistes. Les formes sont traitées par les cubistes. De façon révolutionnaire ; la vision du réel est éclatée, décomposée, pour être restructurée selon des conceptions intellectuelles où les formes qui simposent sont le cube. Sont les maîtres de la tendance. Les Demoiselles d’Avignon. Achevées par Picasso en 1907. Sont considérées comme le premier manifeste cubiste. La construction du tableau est rigoureuse, les tracés géométriques articulent la composition, les emprunts du peintre aux civilisations africaines donnent à l’uvre un caractère étrange qui a été très contesté au moment de lexposition. Ce sont les Russes. Qui ont exploré toutes les possibilités de rejet de la réalité. Utilise la couleur comme unique support de sa pensée et fonde le suprématisme. Fait disparaître toute représentation figurative, donnant à la forme et à la couleur le sens. « dune représentation graphique dun état dâme ». Il fonde ainsi l art abstrait. Succès des arts décoratifs. Parce que l Art nouveau. Utilise des matériaux de lindustrie, comme le fer. Qui sont faciles à travailler et offrent beaucoup de possibilités, il est très significatif de la Belle Époque. Les arts décoratifs adoptent les motifs végétaux pour créer des objets utilitaires (mobilier, vaisselle) traités comme des uvres dart. Les bouches de métro imaginées par Hector Guimard. Utilisent une forme de végétalisme abstrait et les vases d’Émile Gallé. Évoquent des silhouettes de fleurs. Les immeubles de l’architecte Jules Lavirotte. En collaboration avec le céramiste Alexandre Bigot. Prônent un style antiacadémique au symbolisme érotique parfois exubérant. Quant aux bijoux de René Lalique. Ils mêlent métaux précieux et corolles. Musique qui rompt avec le passé. La vie musicale française est d’une très grande richesse mais reste concentrée sur Paris, reflétant autant le rayonnement international de la Ville Lumière que la centralisation politique, administrative et culturelle de la France. Ainsi, lors des 200 jours de l’Exposition Universelle de 1900. Seront donnés (outre la trentaine de concerts officiels) 360 séances symphoniques et 1 200 représentations lyriques. Si les compositeurs français les plus marquants sont Gabriel Fauré. Il ne faut pas oublier Igor Stravinsky. Qui s’est installé à Paris en 1908 et les Espagnols Isaac Albéniz. Et Manuel de Falla. Le pianiste espagnol Ricardo Viñes. Est d’ailleurs aussi bien le créateur d’uvres pianistiques majeures de Debussy et Ravel que d’Albeniz et Falla, qu’il fait connaître dans toute l’Europe et l’Amérique latine. Les grands salons parisiens donnent le ton de cette intense vie artistique ; ceux de la comtesse Greffuhle. Des princesses de Polignac. Et de Cystria, de Misia. Ou encore de madame de Saint-Marceaux. Si Debussy doit affronter les critiques les plus acerbes pour Pelléas et Mélisande. (1902), son Martyre de saint Sébastien. (1911) nest pas mieux accueilli. Mais c’est Igor Stravinsky qui déroute le plus avec L’Oiseau de feu. Et surtout Le Sacre du Printemps. (1913), rompt avec la tradition, comme en témoigne Paul Le Flem. « J’avais trouvé un strapontin au premier balcon du Théâtre des Champs-Élysées. Le prélude se passe, le public ne bouge pas, puis petit à petit, il s’énerve. Un murmure s’élève, s’accentue. Quand arrivent les passages terribles, avec des dissonances, les auditeurs se déchaînent. Battre la mesure, mais on n’entend plus la musique. Puis la première partie s’achève et la lumière se rallume dans un silence absolu. À la reprise de la deuxième partie, le chahut va crescendo. Vers la fin, Karsavina se tenait seule sur la gauche de la scène, puis la traversait en diagonale. Les gens deviennent fous. J’avais à côté de moi un brave homme qui jusque-là n’avait pas bronché. À cet instant, il se lève et crie : Un médecin, deux médecins, trois médecins! Et s’en va. Était là, lui aussi, au balcon. Je le revois, se dressant et hurlant en direction du parterre (tous les diamants de Paris s’y étaient donnés rendez-vous) : Taisez-vous les grues du. Et il perd son lorgnon. Les premiers festivals de musique se développent dans le sud de la France, au théâtre antique d’Orange. Et aux arènes modernes de Béziers. Où Fernand Castelbon de Beauxhostes. Monte de grandioses spectacles, tels la Déjanire. De Saint-Saëns (1897), Parysatis (1902) ou l’Héliogabale. De Déodat de Séverac. À partir de 1909, à l’avant-garde de la création, les Ballets russes. De Serge de Diaghilev. Éblouissent la scène parisienne autant qu’ils y provoquent aussi parfois des réactions horrifiées comme lors de la première de LAprès-midi dun faune. Sur la musique de Debussy, où lart du chorégraphe. Est dynamisé par le talent de Nijinsky. Il y avait aussi une grande palette musicale populaire : chansons d’amour, comiques troupiers. Rengaines graveleuses, chahut comique, les refrains répétitifs des vers d’oreille. Siècle et du début du. Ses premières uvres sont assez classiques dans leur facture, mais, des Bourgeois de Calais. Elles deviennent de plus en plus expressives. Les sentiments y sont de plus en plus visibles pour devenir ce que Rodin souhaitait obtenir avec son Balzac. « La ressemblance est celle de lâme ». Écrit-il peu après avoir terminé cette uvre qui est refusée par les commanditaires de la Société des gens de lettres. « communauté féconde d’artistes, tous arts confondus, qui résident à Paris ou alentour, en synergie et aussi en compétition, a érigé l’innovation permanente en principe moteur seul capable d’apporter une distinction et une valeur ajoutée au travail artistique. La concentration des artistes et des créateurs, des industriels de la culture (cinéma, disque, presse, livre), des marchands et galeristes comme des entrepreneurs, des mécènes, collectionneurs et faiseurs de mode les met tous dans une fructueuse proximité et facilite le rapport entre l’offre et la demande. C’est donc une centralisation de la vie artistique, littéraire et culturelle qui caractérise cet extraordinaire foisonnement de la Belle Époque en France. Une succession d’inventions va modifier profondément le mode de vie. Va engendrer le cinéma, le vélocipède se mue en bicyclette. La réalisation de moteurs plus petits et légers permet la mise au point des motocyclettes, des automobiles. Des progrès immenses sont aussi accomplis dans la chimie. (Pierre et Marie Curie), l’électronique. Le développement de la médecine et de l’hygiène permet de faire baisser la mortalité des nourrissons et d’augmenter l’espérance de vie. La France s’équipe de plus en plus de l’électricité. En 1895, la projection du premier film de l’histoire. À Paris marque le succès qui attend la cinématographie. Les hommes de l’époque voient un espoir sur le développement dans la technologie ; pour eux, elle est capable de tout, même de ce qui était jugé impossible un siècle auparavant. Phénomène des expositions universelles. Siècle a été le grand siècle du progrès. Pour fêter les prodiges des arts, des sciences, de l’industrie et de l’agriculture, la France invita toutes les nations à participer à l’Exposition universelle qu’elle organisait à Paris. Toutes répondirent à cette invitation ; elles tenaient à comparer les progrès de leur industrie avec ceux des autres nations. L’Exposition de 1900 fut une merveille. Le Champ-de-Mars avait son château d’eau et ses fontaines lumineuses qui, le soir, transformaient cette partie de l’Exposition en une véritable féerie, les quais de la rive gauche de la Seine étaient occupés par les palais des nations, chacun dans son architecture nationale. Les expositions universelles de 1889 présentation de la tour Eiffel. Et de 1900 (électricité) sont les symboles de la Belle Époque. Liste des fabricants de bicyclettes. Sauter à la navigation. Sauter à la recherche. Cette liste des fabricants de bicyclettes liste toutes les entreprises. Qui fabriquent des bicyclettes. À quelques exceptions historiques près telles, en France, les « Ets Ravat » ou la « Manufacture française d’armes et cycles » jusqu’aux années 1950. , les fabricants de bicyclettes ne produisent pas eux-mêmes les pièces entrant dans la fabrication de leurs bicyclettes. Ces composants sont fabriqués par des entreprises spécialisées appelées fabricants d’équipements ou équipementiers du cycle. Parmi les fabricants de bicyclettes, on distingue les constructeurs, qui produisent leurs propres cadres. En fort déclin en Europe depuis le milieu des années 1990. , et les monteurs, qui montent des bicyclettes sur des cadres produits par d’autres. Dans les années 1970. Les grands constructeurs français Peugeot. Possédaient chacun une usine, éventuellement deux, de quelques centaines d’ouvriers produisant plusieurs centaines de milliers de bicyclettes par an la production nationale dépassait les 2 millions d’unités aux meilleures années. Le plus grand industriel de l’époque, la Schwinn Bicycle Company. Produisait en 1972 quelque 1,45 million de vélos avec un effectif de 2 300 personnes. Le leader en 2009, Giant (Taïwan), possède huit usines d’où sortent plus de 5,6 millions d’unités par an (chiffres de 2009). Certaines bicyclettes ne portent pas le nom de leur fabricant mais celui de la marque commerciale. Cest notamment le cas des vélos Riverside, Rockrider, Vitamin et b’Twin. Commercialisés par le groupe Décathlon. (près d’un vélo sur deux vendus en France en 2009). Depuis les années 2000. On assiste à la renaissance de petites marques qui entendent relever le niveau global face aux productions de masse, en particulier dans les secteurs des vélos à pignons fixes. Et dans la mouvance urbaine qui accompagne le retour de vélos plus élégants et stylés, comme les cruisers. Vélo acier fait sur mesure pour toutes tailles. Ancienne filiale « ATAG Cycle Group » du groupe néerlandais ATAG, renommée « Accell Group NV » en 1998. Elle a racheté les marques et fabricants de cycles suivants : « Batavus », « Hercules Fahrrad », « Ghost », « Koga-Miyata », « Lapierre », « Loekie », « Mercier », « Raleigh », « Sparta B. », « Staiger », « Torker » et « Winora ». Possède également le fabricant dagrès « Tunturi » (Finlande). Distributeur de pièces et d’accessoires sous la marque XLC. Marque née au pied du Ventoux. Conception et assemblage de modèles VTT haut de gamme en carbone UD puis quelques modèles aluminium. Distribution et vente par correspondance. Société fondée en 1880, fabricant de vélos, motos et voitures. La marque « Aiglon » est rachetée par Peugeot. Elle a produit également des motocyclettes et des automobiles. Établissements des Cycles Allegro Arnold Grandjean S. La société est fondée en 1914 par le cycliste Arnold Grandjean. Avec ses frères Ali, Ulysse et Tell et un autre compagnon. Elle est la première à fabriquer des vélos de course en Suisse. Grandjean a choisi le nom Allegro parce que ses fans l’applaudissaient avec les mots « Allez, Gros ». Au début, les roues étaient construites dans un atelier à Fleurier. Déplacé en 1923 dans un bâtiment de production à Neuchâtel. La société existait indépendamment jusqu’à dans les années 1980. Elle a été vendue au fabricant de vélos « Mondia. Aluminium 36, avenue de Wagram. Paris ; marque créée par G. Marque née à Grenoble en 2013, conception et assemblage de vélos carbone ultra light. Crescent – American Bicycle Company. American Bicycle Company Chicago. American Cycle Manufacturing Company New York. American Ormonde Cycle Company New York, États-Unis. Fabricant spécialiste du vélo à cardan. Entreprise fondée en 1989 par l’ex-olympien Gervais Rioux. Fabrication spécialisée de vélos de route. De vélos de contre-la-montre et de triathlon. Et de vélos de piste. ATAG Cycle Group Pays-Bas, devenu « Accell Group NV. Née d’une restructuration de la « Société de Construction Mécanique de la Loire », elle-même issue de la réunion de trois précurseurs de l’industrie de la pièce détachée à St-Étienne. À la fabrication de pièces (moyeux et pédales de vélos puis diverses pièces pour motos et voitures), elle a rapidement adjoint la construction de bicyclettes et de motocyclettes, dont elle fabriquait elle-même les principaux composants. L’effectif était de 350 personnes en 1947, avec une production de l’ordre de 35 000 à 40 000 bicyclettes par an. Associée quelque temps à « Terrot » (Dijon), elle a été absorbée par Peugeot. L’usine, située au. 59 de l’avenue de Rochetaillée, a alors cessé la production de cycles mais elle a continué de produire des pièces et composants pour cyclomoteurs et automobiles sous le contrôle de Peugeot jusqu’à la fin des années 1990, puis sous celui de KSDSE (Koyo Steering Dijon & Saint-Étienne). Marques « JBB », « Royal-Fabric. Vendue en 1931 aux frères Simon en Corrèze. 124 & 126 Rue La Fayette. Fabricant de bicyclettes depuis 1917, c’est lun des plus grands du pays. Aujourdhui propriété du groupe « Accell ». Fabriquant de vélos électriques vintage. Beistegui Hermanos (BH Bikes). Constructeur de bicyclettes depuis les années 1920. Ses bicyclettes portent la marque BH. Il possède également une usine au Portugal. A racheté Micmo-Gitane ainsi que la branche cycle de Peugeot. Quil a revendu en 1996 au Suédois Grimaldi Industri AB. Vélos à transmission par cardan. Fabricant de vélos et d’équipements pour cyclistes. Montage de bicyclettes en petites séries et sur mesure. Fabrication de cadres, de porte-bagages et de divers équipements (selles en cuir, sacoches, roues). Blanc & Gautard Charenton. C’était le plus grand fabricant italien de bicyclettes. Il a produit également des motocyclettes. Bingham Cyclery, Inc Salt Lake City. Marque « Skandia » pour les pays scandinaves. Spécialisée dans les vélos sportifs haut de gamme pour la route et le VTT. Créée en 1908, rebaptisée Legnano (le nom de la ville natale de Bozzi). Artisan acier et titane. Fabricant de vélos pliants haut de gamme. Birmingham Small Arms Company. Médaille d’argent à l’Exposition universelle de 1900. The Buffalo Cycle Co. Marque « Envoy » et « Fleetwing ». (E erste N ederlandsche R ijwiel ou ENR) Deventer. Canada Cycle & Motor Co. Ltd Canada, fondée en 1899. Fondé par Fred Hanstock en 1898. Raleigh rachète la société en 1960. Carvin au 135, rue d’Alésia. Vélos ou tandems sur mesure à cadre acier ou titane. Chain Bike Corporation Allentown. Fondé par le coureur professionnel Cino Cinelli. Fabricant de cadres depuis sa fondation en 1928, devenu constructeur à partir de 1942. Ses effectifs s’élevaient en 1972 à 65 salariés pour une production annuelle de 42 000 unités. Dépôt de bilan en 1983. Sur la fin, approvisionnait essentiellement les grandes surfaces, sous les marques « Anquetil », « Geminiani » et « Olympic ». Fondé en 1878 par Adolphe Clément. Au 20, rue Brunel. Devient Clément-Gladiator par la fusion avec Gladiator. Fernand Clément et Cie France. Usine et bureaux au 130, rue du bois à Levallois-Perret. Vélo sans chaîne, Noricum , partenariat avec Puch. 6 place de la Madeleine. Marque fabricant des cadres en titane sur mesure. Columbia , marque de Pope Manufacturing Company. Constructeur de bicyclettes à partir de 1893 (marque « Scheffer Frères »). Conti Milano Conti Milano. Constructeur de vélos à assistance électrique haut de gamme. Construction Générale des Cycles Liège. Belgique, marque de Royal Nord. Fabricant de voiture(ette)s, motos et vélos. Crescent (qui signifie « route courbée ») ou American Crescent est une marque qui a été utilisée par. American Cycle Manufacturing Company, New York. American Bicycle Company, Chicago. Tryon & Company, Philadelphie. Pope Manufacturing Company, Chicago. Stein & Brothers, New Braunfels. Western Wheel Works, Chicago. Constructeur de bicyclettes, logos et plaques, écussons corses. 61 rue de Bretagne. France, 9, Rue du Colonel Démange. Cette société conçoit et assemble des bicyclettes à assistance électrique. (VAE) depuis juillet 2011. Les vélos sont distribués sous la marque Moustache Bikes. Fondée en 1991 par fusion de « Beistegui Hermanos » (BH, propriétaire à 65 %), Peugeot. En 1996, BH revend ses parts à Grimaldi Industri AB Suède. Et en 2004, la marque « Cycles Peugeot » est rendue à Peugeot. Lancienne usine Peugeot de Romilly-sur-Seine. Reste propriété de Cycleurope. Elle est actuellement présente dans quarante-sept pays à travers le monde et propriétaire des marques « Bianchi », « Crescent », « Den Beste Sykkel » (DBS), « Everton », « Micmo-Gitane », « Kildemoes », « Legnano », « Monark » et « Puch ». Distributeur de pièces et d’accessoires sous la marque « Spectra » (anciennement : marque de cadres). Fabricant de composants et de cycles électriques depuis 2006. Depuis 2018, Cycles Sémaphore est le concepteur et assembleur du Sémaphore, un vélo artisanal rallongé ( » longtail « ). Société fondée en 1982. Fabrication de cadres et montage sur mesure. Du nom de son fondateur, David Hon. Premier fabricant mondial de vélos pliants, créé en 1982. Marque « Eddy Merckx. » dans les années 1970. Il a également produit des vélomoteurs. Davis Sewing Machine Company. Vers 1892, Davis a commencé à fabriquer des bicyclettes. Créée en 1902, la marque Aiglon. Est rachetée par Peugeot. De 1891 à 1902, Decauville produit six modèles de cycles dont certains sont équipés afin de pouvoir circuler sur voie ferrée, par adjonction d’un système composé de trois tubes et d’un galet de roulement. La production emblématique de cette gamme est celle des tricycles, qui servent, entre autres, de base au prototype De Dion-Bouton. Artisan, vélos sur mesure et véhicules pour handicapés. Fondé par Camiel Schotte. DBS: Den beste sikkel(Norvège). Delizy & Poiret rue Duret. Vélos, tricycles et mobylettes pliables. L’entreprise (131 avenue Gambetta) rachète les cycles De Dion-Bouton. Fabricant de vélos cargos. Marque de cycle fondée en 2013. Composé d’un seul modèle en début d’année, la marque de cycle a développé une gamme complète de six modèles carbone et aluminium. Fondée en 1993, Electra est spécialisée dans les bicyclettes type cruiser et urbaines. La marque est aussi dépositaire du brevet « flat foot » pied plat. , avec un pédalier avancé et une position droite du cycliste. Portugal, Fondé em 2011. Angleterre, formé par la fusion, en 1913, des sociétés Elswick et Hopper. Les marques appartiennent aujourd’hui à « 1Tandem Group ». Fondé en 1980 par Eddy Merckx. Fabricant de vélos sur-mesure de luxe. Cadres réalisés à partir de bambou et de fibres de lin naturel. Marque fondée en 2017. Cette marque de cycle a développé une gamme de 3 modèles : un citadin, un gravel et un grand voyageur. Ateliers de constructions mécaniques, 113, Quai d’Orsay. 16 & 18 rue Choron. Établissements Henri Gautier & Léon Chapuis Lyon, France. Marques « Chimére », « Horer » et « Uranus ». Felix Fournier & Knopf France. 103 rue LaFayette, Paris. La fabrication commence en avril 1910, l’usine de Villar Perosa. Fabrique les composants qui sont ensuite assemblés à Turin. Dans des ateliers via Marocchetti, près de l’usine d’origine corso Dante. En 1912, à cause de la guerre en Libye. Les commandes liées à la production de bicyclettes sont abandonnées en faveur des véhicules et de l’équipement, utilisés en Afrique. Marque de légende du cyclisme Belge utilisée par tous les champions flamands des années 1960 et 1970, Rik Van Looy. Et également Sean Kelly. Faillite de l’entreprise en 1980. Depuis, la marque a été reprise en Angleterre. Société fermée depuis le. Framy’s La Ville-aux-Dames. Société issue d’une restructuration des Ets. Sibilia au cours des années 1970. Contrainte au dépôt de bilan en 1983, la société est relancée peu après, rachète Saint-Étienne Cycles (liquidée en 1989) puis la marque Mercier (disparue en 1985). En 1991, elle passe sous le contrôle du groupe néerlandais ATAG (devenu Accell). L’usine compte alors 100 salariés et commence à panacher production et importation, ses débouchés se réduisant de plus en plus aux grandes surfaces. Outre sa propre marque et Mercier, elle a produit puis importé des vélos vendus sous la marque « Poulidor » et sous des marques de distributeurs. L’usine a cessé de produire vers 2005. Créé par René Bancal, qui possédait une manufacture d’armes et de munitions de chasse. Magasins et bureaux au 9 rue Descombes. À Paris, usines à Pantin. Hardy Cycle Company Giant. C’est aujourd’hui le plus grand constructeur mondial de bicyclettes (8 usines pour une production annuelle de plus de 5,6 millions d’unités en 2009). C’est lun des plus grands fabricants néerlandais de bicyclettes. Magasin 6 Avenue de la Grande-Armée. Très connue dans les années 1970. Et 1980 pour des vélos de course très haut de gamme « Gios Torino ». Vainqueurs de nombreux Paris Roubaix. Grâce à Roger de Vlaeminck. La marque a été vendue dans les années 2010. À son importateur au Japon. Constructeur français de bicyclettes. En a été actionnaire à 90 % dans les années 1980. En 1991, elle devient propriété du groupe « Grimaldi Industri AB » (Suède) en 1996. La production de cadres est abandonnée au début des années 2000, l’usine ne faisant plus que de l’assemblage de vélos importés pour la grande distribution (528 000 bicyclettes en 2004). Chroniquement menacée de fermeture. Elle ne produit plus sous la marque Gitane, confiée à l’ancienne usine Peugeot de Romilly, mais sous les marques « Micmo », « EXS » et diverses marques de distributeurs, dont Nakamura pour Intersport. Qui la rachète en 2012 et la renomme Manufacture Française du Cycle. La compagnie des Cycles Gladiator. Gladiator (1896) Le Pré-Saint-Gervais. Fabricant de cycles et d’automobiles entre 1891. Et jusqu’aux années 1950. La marque créa une gamme de vélos, majoritairement en Duralumin. Un alliage très léger. Le constructeur de la marque est la société Atelier Titane. Vélos « standards » ou sur mesure. Appelée « Ludo » de 1928 à 2000. Magasin au 5 avenue de la Grande-Armée. Griffiths & Sons Wolverhampton. Commercialise les vélos Wanderer. En 1920, la fabrication déménage à Croydon. Et, en 1926, à Twickenham. En 1935, FHG Ltd est créé à Wimbledon. En 1947, le nom « F. Grubb » est à nouveau utilisé. En 1951, l’entreprise est rachetée par Holdsworth, qui utilise la marque Freddie Grubb jusqu’en 1978. Des coureurs champions du monde avec cette marque de vélos : Roland Liboton. La Guêpe anciennement maison E. 10 Rue du Fer-à-Moulin. Fabricant artisanal de vélos, de tandems de course et de voyage, randonneur, uniquement sur mesures, en acier et en acier/carbone. Harris, Beebe & Co. Connue pour être entrée dans le Livre Guinness des records. Pour avoir créé, en 2007, le plus long tandem au monde. Hélium , sous-marque de Peugeot. Elle a également produit des cyclomoteurs. Hercules Cycle and Motor Company. Également fabricant de motocyclettes et de cyclomoteurs. Hermes , marque de Nymans. Fabricant de pièces en Dural à partir de 1936 puis constructeur de bicyclettes haut de gamme et sur mesure (avec quelques pièces maison : freins, manivelles, potence, boulonnerie) de 1940 à la fin des années 1980. Fabrique nationale de Herstal. Fabricant d’armes, de 1895 à 1927, la Fabrique nationale produit aussi des bicyclettes avant de construire également des engins motorisés (automobiles et camions à partir de 1900, motocyclettes à partir de 1901), tous destinés à larmée mais aussi au grand public. Marque de la Manufacture d’armes et de cycles de Saint-Étienne. Constructeur de vélo de voyage. Production très limitée (63 vélos en 2014). Créé par William Frank Holdsworth, maintenant détenue par Planet X Limited. Fondé en 1981, c’est un des plus vieux fabricant de VTT. Howe (& New Howe) Machine Company Glasgow. Fabricant de machines à coudre. Magasin au 48, Boulevard de Sébastopol. Fabricant de bicyclettes depuis 1894. Employait environ 2 000 personnes au début des années 1970. Compagnie des Automobiles et Cycles Hurtu. Assemblage de vélos principalement destinés à la location. Une cinquantaine demployés pour une production journalière de 200 à 400 vélos en 2010. Elle a produit 25 000 bicyclettes en 1958 et possédait vers 1975 deux usines avec une capacité de production avoisinant les 200 000 unités par an. Jussy & Co Saint-Étienne. Loire, magasin 7 Avenue de la Grande-Armée. Kenwood Manufacturing Company Chicago. Kinfolk Bicycle Company New York. Également fabricant de motocyclettes. Kymris 9 rue de la Pompe. Production annuelle autour de 6 000 bicyclettes vers 1960. Usine en 1972 au sud de Dijon. Contrôlée depuis 1996 par le groupe Accell (Pays-Bas). Environ 90 000 vélos assemblés en 2009. Léa et Norma Bruges. Leader Fox eské Budjovice. Marque du groupe Bohemia Bike fondé en 1998 par Pavel Muller. Production annuelle autour de 100 000 vélos en 2017. Cycles et automobiles Legia. Belgique, marque de la Société Deprez-Joassart. Les cycles à la marque René Le Grevès, ancien coureur professionnel, étaient fabriqués par Mercier. Fondée par Emilio Bozzi. Rebaptisée Legnano (le nom de la ville natale de Bozzi), marque Aurora , achetée par Cycleurope dans les années 1990. Elle a également produit des motocyclettes. (de 1974 à 1988), France. Leleu -Lille puis Lomme (de 1981 à 1998). Fabricant artisanal de cadres acier, carbone, titane – essentiellement destinés à la course. 10, Rue du Fer-à-Moulin. Fabricant de bicyclettes, motocyclettes, tandems et tricars, racheté par La Française en 1909. Fondée en 1918, liquidée en 1996. Fusionne avec Simplex Machine en Rijwielfarben. Lombardo Buseto Palizzolo (Trapani), Italie. Montage de vélos sportifs. Activité venue compléter la fabrication de fixations de skis (depuis 1956) puis de pédales-cale-pieds automatiques et, depuis 1986, de cadres légers en fibres de carbone. Elle a racheté en 1999 la célèbre marque stéphanoise Vitus (tubes et cadres légers – la ligne de production a été reprise par Multidis). Production en partie délocalisée ; 180 employés à Nevers. Louvet frères et Cie France. 71 avenue de la Grande-Armée. Atelier au 6 rue Hergolèse à Puteaux. 8-12 rue Eichenberger 1919. , puis 21-23 rue Parmentier. LRC La Merveilleuse. Fabricant, exporté en France par Felix Fournier & Knopf, magasin à Paris. Un des plus grands constructeurs actuels. L’item « AFFICHE ANCIENNE VELO CYCLE TRES SPORT BELLE EPOQUE ART DECO ANNEES FOLLES » est en vente depuis le jeudi 5 novembre 2020. Il est dans la catégorie « Collections\Calendriers, tickets, affiches\Affiches pub\ anciennes ». Le vendeur est « posterstudio-france » et est localisé à/en Atelier Affiche Moulin port Salomon DAMIATTE. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Dimensions: 60 x 80 cm
  • Objet modifié: Non
  • Impression: Couleur
  • Epoque: Rétro (1900-1979)
  • Pays de fabrication: France
  • Thème: AFFICHE ANCIENNE VELO

Affiche Ancienne Velo Cycle Tres Sport Belle Epoque Art Deco Annees Folles

Affiche publicitaire Art Deco Bandol par André Bermond imprimerie Mourlot 1930

Affiche-publicitaire-Art-Deco-Bandol-par-Andre-Bermond-imprimerie-Mourlot-1930-01-mgv
Affiche publicitaire Art Deco Bandol par André Bermond imprimerie Mourlot 1930

Affiche publicitaire Art Deco Bandol par André Bermond imprimerie Mourlot 1930
Bandol – Le Casino municipal – 1930. 99 x 62 cm. Gilbert poillerat Raymond subes Arbus Lunel A. PEDRETTI – STUDIO ROTA & PARTNERS Alvar AALTO Eero AARNIO Stine AAS Alice ABI AC/AL STUDIO Samuel ACCOCEBERRY Marco ACERBIS Sakura ADACHI Jonathan ADLER Jacques ADNET ADOLINI+SIMONINI ASSOCIATI AFTEROOM Tito AGNOLI AIAYU Werner AISSLINGER Sezgin AKSU Sebastian ALBERDI Mattia ALBICINI Franco ALBINI Guillaume ALBOUY Anghini Giovanni ALESSI Carlo ALESSI ALL THE WAY TO PARIS Harry ALLEN Jader ALMEIDA ALMOND STUDIO William ALSOP Dino AMATO Francesca AMFITHEATROF ANALOGIA PROJECT Andrea ANASTASIO Michael ANASTASSIADES Trine ANDERSEN Marianne ANDERSEN ANDERSSEN & VOLL Alessandro ANDREUCCI Chantal ANDRIOT ANOUK ANTOINE+MANUEL ANTONI PALLEJA OFFICE APPREE Ron ARAD Giordana ARCESILAI ARCHIKÒ Decha ARCHJANANUN Wiel ARETS Antonio ARICO Elisabeth ARKHIPOFF Thorunn ARNADOTTIR Relja ARNAUTOVIC Michel ARNOULT Theresa ARNS Antoni AROLA Lorenzo AROSIO Derya ARPAC Roger ARQUER Nadia ARRATIBEL Ingela P. ARRHENIUS Teppo ASIKAINEN Ingrid ASPEN Jonathon ASPINALL ASSHOFF & BROGARD John ASTBURY Antonia ASTORI Miki ASTORI Serge ATALLAH ATELIER 2+ ATELIER BL119 ATELIER OÏ AUJOURD’HUI OU MARDI Gae AULENTI Kristian AUS Jean Baptiste AUVRAY Jen-Louis AVRIL Francois AZAMBOURG Shin & Tomoko AZUMI Shin AZUMI Enrico AZZIMONTI BUSETTI – GARUTI – REDAELLI Rasmus B. FEX Maarten BAAS Ferréol BABIN Emmanuel BABLED Irene BACCHI Koen BAEYENS Dimitri BÄHLER Gijs BAKKER Marta BAKOWSKI Bertrand BALAS Georg BALDELE Alessandra BALDERESCHI BALDESSARI & BALDESSARI Uto BALMORAL Shigeru BAN Marian BANTJES René BARBA Mario BARBAGLIA Edward BARBER BARBEROSGERBY Angelo BARCELLA Sam BARON James BARTLETT BARTOLI DESIGN Alberto BASAGLIA Laurent BATISSE Monica BATTISTELLA Jan BAZING BBMDS BEAVERHAUSEN Florence BÉCHET Martine BEDIN Luca BEEL klauss BEGASSE Jean-François BELLEMÈRE Lars BELLER FJETLAND Mario BELLINI Claudio BELLINI Lisa BELLON Giandomenico BELOTTI Stefan BENCH Ramon BENEDITO Dror BENSHETRIT Serge BENSIMON BENTU DESIGN Thomas BENTZEN Guglielmo BERCHICCI Studio BERETTA Alex BERGMAN Sebastian BERGNE Andreas BERGSAKER Inma BERMÚDEZ BERNADOTTE&KYLBERG Sara BERNARDI Thomas BERNSTRAND Maria BERNTSEN Fabrice BERRUX Eric BERTHES Marc BERTHIER Enzo BERTI Patrizia BERTOLINI Luciano BERTONCINI Robert Dudley BEST Philippe BESTENHEIDER Francesco BETTONI Jurgen BEY T. BIALLAS Guido BIANCHI Gianluca BIANCHI BICOLTER BIG GAME Susan BIJL Chen BIKOVSKI Laura BILDE Francesco BINFARÉ Luca BINI Jacques BINY Ayse BIRSEL Giorgio BISCARO Claudio BITETTI Stefano BIZZARRI Steve BLACKMAN Steven BLAESS Hans BLEKEN RUD Otto BLUMEL Ricardo BLUMER Luisa BOCCHIETTO Jane BODIL Cini BOERI Viggo BOESEN Simone BONANNI Claus BONDERUP Antonio BONET Rodolfo BONETTO Britt BONNESEN Dante BONUCCELLI Renaud BONZON Piet BOON Tord BOONTJE Sofia BORDONI Fabio BORTOLANI Mario BOTTA BÖTTCHER HENSSLER KAYSER Michel BOUCQUILLON Rémi BOUHANICHE Florent BOUHEY FAYOLLE Matthieu BOURGEAUX Ronan & Erwan BOUROULLEC BOWER Peter BOWLES BOYM Lorenza BOZZOLI Laurence BRABANT Todd BRACHER Marianne BRANDT Rob BRANDT Andrea BRANZI André BRAS Clare BRASS Linda BRATTLÖF John BRAUER Joran BRIAND BRIDGEWELL CONSULTING LTD Florian BRILLET Fernando BRIZIO Philip BRO BROBERG & RIDDERSTRALE Tatiana BRODATCH BROERSEN & LUKÁCS Robert BRONWASSER BRUNO FATTORINI & PARTNERS Felice BUELLI Michel BUFFET Gabriele & Oscar BURATTI Jon BURGERMAN BURO DESTRUCT BURTSCHER & BERTOLINI Devis BUSATO Monkey BUSINESS BY LASSEN STUDIO ISKOS-BERLIN Luigi CACCIA DOMINIONI Santiago CALATRAVA Sergio CALATRONI CALVI & BRAMBILLA Russel CAMERON Fratelli CAMPANA Louise CAMPBELL CAMPING DESIGN Begüm CANA ÖZGÜR Federica CAPITANI Giulio CAPPELLINI Miel CARDINAEL Maribel CARLANDER Dor CARMON Ed CARPENTER Matt CARR Victor CARRASCO Catarina CARREIRAS Mariana CARREIRAS Valentina CARRETTA Josema CARRILLO Andreu CARULLA George CARWARDINE Rodolphe CASTELLANI Anna CASTELLI FERRIERI Livio CASTIGLIONI Pier Giacomo CASTIGLIONI Piero CASTIGLIONI Achille CASTIGLIONI Marcos CATALÁN Enzo CATELLANI CATELLANI & SMITH Maurizio CATTELAN A. CAVALCHINI Francis CAYOUETTE Michele CAZZANIGA Piergiorgio CAZZANIGA Raffaele CELENTANO Cristina CELESTINO Loetizia CENSI Olivier CHABAUD Don CHADWICK François CHAMPSAUR S. CHANCHUS Gary CHANG Yung Ho CHANG CHANGEDESIGN Raphaël CHARLES Louise CHARLIER Pierre CHARPIN Pierre CHARRIÉ CHAUHAN STUDIO Tak CHEUNG Amandine CHHOR Sandro CHIA Alfredo CHIARAMONTE Gabriele CHIAVE Giuseppe CHIGIOTTI Eduardo CHILLIDA David CHIPPERFIELD Ohad CHIYA Kyuhyung CHO CHRIS KABEL (DROOG DESIGN) Tom CHUNG Thomas CHUNG Aldo CIABATTI Lapo CIATTI Gregory CIBERT Aldo CIBIC Giulia CICCARESE Claudio CINTI Nuova CITTÀ Antonio CITTERIO CLAESSON KOIVISTO RUNE Vincent CLAUSELL François CLERC Lluis CLOTET CLOTHILDE & JULIEN Nigel COATES David COBBOLD COBE COCKTAIL DESIGNERS Susan COHN Florent COIRIER Giovanna COLAPRISTI Gino COLOMBINI Idelfonso COLOMBO Joe COLOMBO Giò COLONNA ROMANO Claudio COLUCCI Valerio COMETTI Terence CONRAN Benoît CONVERS Rachel CONVERS Rosaria COPETA Silvio COPPOLA Sébastien CORDOLÉANI S & R CORNELISSEN Adam CORNISH Barba CORSINI Fransisco CORVI Adeline COULON Clara COURTAIGNE Marion COURTILLÉ Matali CRASSET Pierfrancesco CRAVEL Ilse CRAWFORD Andrea CROONENBERGHS Djordje CUKANOVIC Elena CUTOLO Stanislaw CZARNOCKI Hermann CZECH D&G STUDIO Alessandro D’ANGELI D’URBINO D. Mendes DA ROCHA Birger DAHL Björn DAHLSTRÖM Marzia et Leonardo DAINELLI Hanne DALSGAARD Nathalie DANIEL Cyril DANIEL DANIEL EMMA DANISH MODERN 2.0 Niels DATEMA Leslie DAVID Graeme DAVIES DAZINGFEELSGOOD Brigitte DE BAZELAIRE Carlotta DE BEVILACQUA Tiphaine DE BODMAN Luca DE BONA Isabelle DE BORCHGRAVE Flavio DE CARVALHO Maarten DE CEULAER Marianne DE COCK Eric DE DORMAEL Barro DE GAST Piero DE GATTI Louis DE LIMBURG Michele DE LUCCHI Paolo DE LUCCHI Dario DE MEO Iris DE MOÜY DE PAS Julien DE SMEDT Godefroy DE VIRIEU Daniel DEBIASI Odile DECQ Giel DEDEURWAERDER DEEPDESIGN Joel DEGERMARK Dienke DEKKER DEKOOP Flavia DEL PRA Jan Christian DELFS Christian DELL Paolo DELL’ELCE Pauline DELTOUR Guillaume DELVIGNE Matthias DEMACKER DEMAKERSVAN C. DENOYELLE Catherine DENOYELLE Line DEPPING Gilles DERAIN Jocelyn DERIS Archirivolto DESIGN Peleg DESIGN Lagranja DESIGN DESIGN BY O DESIGN STUDIO 4P1B DÉSORMAUX-CARETTE Bernhard DESSECKER Christian DEUBER Paola DI ARIANELLO Mattia DI ROSA DIALECT Leise DICH ABRAHAMSEN DIESEL CREATIVE TEAM Stefan DIEZ Anita DINEEN DING 3000 Hanna DIS WHITEHEAD Nahtrang DISSENY Jorgen DITZEL Nanna DITZEL Tom DIXON DÖGG & ARNVED DESIGN STUDIO David DOLCINI Jean-Louis DOMECQ DONALDWENTWORTH Marija DONDOVIC Xie DONG Rodolfo DORDONI Mikaela DÖRFEL Marie-Christine DORNER Nipa DOSHI Joe DOUCET DRIADE LAB DRY STUDIOS Nathalie DU PASQUIER Alessandro DUBINI Pierre-François DUBOIS DUBOKK Pierre DUBOURG Michel DUCAROY Noé DUCHAUFOUR LAWRANCE Anne Louise DUE DE FØNSS Fabien DUMAS Sébastien DURAND-VIEL EBOY ECAL Ingimar EINARSSON grito EL ULTIMO ELEMENTAL Olafur ELIASSON EMILIANA DESIGN STUDIO EN&LS Martin ENDRIZZI Mae ENGELGEER Andreas ENGESVIK ENO STUDIO Daniel ENOKSSON ENSAAMA Axel ENTHOVEN ERCOL DESIGN STUDIO Lucian ERCOLANI Hanna ERNSTING Sebastian ERRAZURIZ ESTD COLLECTION Boje ESTERMANN Ramon ESTEVE ESTUDIO SANCAL Thomas EURLINGS Damian EVANS Lilach EYTAN Sandrine FABRE FABRICA Preben FABRICIUS Jens FAGER Danny FANG Rafic FARAH FÄRG & BLANCHE Giancarlo FASSINA Jean-Baptiste FASTREZ Bruno FATTORINI FATTORINI+RIZZINI+PARTNERS Benjamin FAURE Pierre FAVRESSE Khodi FEIZ Pierpaolo FERRARI Jorge FERRARI-HARDOY Jose Manuel FERRERO Benjamin FERRIOL Sabrina FICARRA Sandra FIGUEROLA Odoardo FIORAVANTI Kristine FIVE MELVÆR Christian FLINDT FLOC’H Frederico FLORIANI FLOYD Vibeke FONNESBERG SCHMIDT Jozeph FORAKIS FORM US WITH LOVE FORMAFANTASMA FORMAT DESIGN STUDIO FORMFJORD FORMFUSION Johanna FORSBERG Jonas FORSMAN Monica FÖRSTER Diego FORTUNATO Mariano FORTUNY Y MADRAZO Marco FOSSATI Norman FOSTER FOSTER & PARTNERS Bertrand FOUGERAT Elise FOUIN Emmanuelle FOUKS Raphael FOURNIER Piergil FOURQUIÉ Alyson FOX Alison FOX FRAMA STUDIO Benny FRANDSEN FRANK Enrico FRANZOLINI Gherardo FRASSA Gianfranco FRATTINI FREDRIKSON STALLARD FRESH WEST Neue FREUNDE Oded FRIEDLAND Agnes FRIES Patrick FROGER FRONT Rikke FROST Roderick FRY Naoto FUKASAWA Doriana & Massimiliano FUKSAS FUNKY TABLE Koichi FUTATSUMATA FUTURE SYSTEMS FUZHOU STUDIO FERMOB Gaëlle GABILLET Elise GABRIEL Pierre GAGNAIRE Maurizio GALANTE Mathieu GALARD Luca GALBUSERA Emmanuel GALLINA GAMFRATESI Martino GAMPER GAMPLUSFRATESI Jimenez Vicente GARCIA Borja GARCIA Adrien GARDÈRE Eugenio GARGIONI Andrea GARUTI Marcel GASCOIN Joan GASPAR Daniele GASPARDO Anna & Gian Franco GASPARINI Daniel GASSNER Geneviève GAUCKLER Dario GAUDIO Frédéric GAUNET FCK Frédérick GAUTIER Lili GAYMAN David GECKELER Stefan GEISBAUER Michael GELDMACHER Olivier GENCE GENTUCCA BINI Damien GERNAY Paolo GEROSA Eliana GEROTTO Christian GHION Alberto GHIRARDELLO Giovanni GIACOBONE Massimo GIACON Francesco GIANNATTASIO Marta GIARDINI Ferdi GIARDINI Ron GILAD Pauline GILAIN Alain GILLES Frederico GINER Stefano GIOVANNONI Nicolas GIRARD Ernesto GISMONDI Eric GIZARD Rikke GJØRLUND GLISMAND & RÜDIGER Anki GNEIB Sergio GOBBI Stijn GOETHALS JC GOLF Paolo GOLINELLI Pierre GONALONS GOODMORNING TECHNOLOGY GOODWIN HARTSHORN Frederic GOORIS Rasmus GOTTLIEBSEN GOULA & FIGUERA Monica GRAFFEO GRAFITE DESIGN Benjamin GRAINDORGE Kenneth GRANGE GRANSTUDIO Bernard-Albin GRAS Paolo GRASSELLI Basile GRAUX Michael GRAVES Johanna GRAWUNDER Eileen GRAY Konstantin GRCIC John GREEN Olivier GRÉGOIRE GRIFFIK GRINT Davy GROSEMANS pascal GROSSIORD Greta Magnusson GROSSMAN GRUPA Pierre GUARICHE GUBI DESIGN TEAM Harald GUGGENBICHLER Denis GUIDONE Constance GUISSET Marti GUIXÉ Marie-Louise GUSTAFSSON Mathieu GUSTAFSSON Giancarlo MATTIOLI H5 Klaus HAAPANIEMI Alfredo HÄBERLI HABITS STUDIO Zaha HADID Alain HADIFE Mathias HAHN Gustav HALLEN Homstvedt HALLGEIR Paavo HALONEN Christina HALSKOV Christina Maria HAMEL Jo HAMMERBORG Jim HANNON-TAN Ineke HANS Jessica HANS Gesa HANSEN Jan HANSEN Itamar HARARI Patrice HARDY HAREIDE DESIGN HARRY & CAMILA Noriko HASHIDA HAY STUDIO Jaime HAYÓN Thomas HEATHERWICK Daniel HECHTER Piet HEIN EEK Mira HEINZE Eija HELANDER Clément HELLÉGOUARCH HELMO Mathias HENNEBEL Poul HENNINGSEN Nuno HENRIQUES Sebastian HERKNER Sergio HERMAN HERMAN STUDIO Joa HERRENKNECHT Jorge HERRERA HERTEL & KLARHOEFER HERZOG HERZOG & DE MEURON Lisa HILLAND Matthew HILTON HINTS Andries HIROKO VAN ONCK Erja HIRVI David HODKINSON Jan HOEKSTRA Joel HOFF Josef HOFFMANN Florentijn HOFMAN Christian HOISL Jeanette HOLDGAARD Nanni HOLEN Steven HOLL Per HOLLAND Staffan HOLM Anne HOLM HOLMBÄCKNORDENTOFT Peter HOLMBLAD Jochen HOLZ B. HOPF Ester HORCHNER Kerstin HORLIN HOLMQUIST Hans HORNEMANN Zsuzsanna HORWATH Isao HOSOE Bruno HOUSSIN HOUTIQUE Floris HOVERS Margaret HOWELL Henry HUANG Jean-Jacques HUBERT Benjamin HUBERT HULGER David HUPTON Richard HUTTEN Signe HYTTE Giulio IACCHETTI ICH & KAR INCLUDED MIDDLE Saverio INCOMBENTI Salvatore INDRIOLO Bjarke INGELS GROUP Max INGRAND IPPOLITO FLEITZ & TILLA GOLDBERG Jean-Louis IRATZOKI IRATZOKI LIZASO James IRVINE Fujiwo ISHIMOTO Felix ISIDORSSON Kristina ISOLA Maija ISOLA Group ITALIA Toyo ITO Setsu & Shinobu ITO Anastasia IVANUK Ichiro IWASAKI Arne JACOBSEN Tobias JACOBSEN Eli JACOBSON Fernando JAEGER Bruno JAHARA JAN & HENRY JAN & LARA JANSEN+CO Filip JANSSENS JDS ARCHITECTS JEHS & LAUB Thomas JELINEK Thomas JENKINS Ole JENSEN JEREMYVILLE Krit JIRATKARUEN Nina JOBS Peter JOHANSEN Simon JONES JOOSEPINO Jakob JORGENSEN Leif JORGENSEN Marcello JORI Patrick JOUIN Stéphane JOYEUX Luc JOZANCY Charlotte JUILLARD Tobias JURETZEK Stefan KAISER Charles KAISIN Sami KALLIO Charles KALPAKIAN Thomas KALVATN EGSET Mikko KÄRKKÄINEN Chen KARLSSON KASCHKASCH KASCHKASCH COLOGNE Ivan KASNER Jørgen KASTHOLM William KATAVOLOS Yaacov KAUFMAN Tomita KAZUHIKO Signe KEJLBO Margaux KELLER Douglas KELLEY Oshiro KENSAKU Simon KEY BERTMAN Norayr KHACHATYRAN KIBISI Johannes KIESSLER KING KONG KISS Mauricio KLABIN André KLAUSER Matti KLENELL KLIJN & KLIJN Boris KLIMEK Sanja KNEZOVIC Eckhard KNUTH Seppo KOHO Eero KOIVISTO Lucie KOLDOVA KOMPLOT DESIGN Hiromichi KONNO Hanna KONOLA Mickael KOSKA Harri KOSKINEN Antti KOTILAINEN Tom KOVAC Dan KOVAL KOZIOL KOZIOL WERKSDESIGN Thomas KRAL Friso KRAMER KRANEN/GILLE KRAVITZ DESIGN Roland KREITER Grisella KREITERLING Herbert KRENCHEL Sonja KRESOWATY Stefan KRIVOKAPIC Andreas KROB KRØYER-SÆTTER-LASSEN Thomas KÜHL Daniel KULA Shiro KURAMATA Juan KURCHAN Tatsuo KURODA L’ATELIER D’EXERCICES – STUDIO L’ATELIER DU VIN LA BOÎTE CONCEPT LA SELVA LA TIGRE Mikko LAAKKONEN LAB81 Mia LAGERMAN Riccardo LAJOLO Edouard LAMARAUD Charlotte LANCELOT Tal LANCMAN Stephan LANEZ Ilse LANG Anette LANG Hervé LANGLAIS LAPRODUQTORA LAS CULPASS LASC STUDIO Mogens LASSEN Kristina LASSUS LAUDANI & ROMANELLI LÄUFER + KEICHEL Elvire LAURENT Toke LAURIDSEN Vilhelm LAURITZEN Ferruccio LAVIANI Sarah LAVOINE Giulio LAZZOTTI LE CORBUSIER LE DEUN LUMINAIRES LE DUO Anita LE GRELLE Steve LECHOT Ninon LECLERC C + B LEFEBVRE Simon LEGALD Emmanuelle LEGAVRE Mathieu LEHANNEUR Goran LELAS LEONARDO Paul LEROY LES GRAPHIQUANTS Antoine LESUR Nathalie LÉTÉ Tina LEUNG Laurent LÉVÊQUE Jonathan LEVIEN Arik LEVY LEXON STUDIO Daniel LIBESKIND Dikla LIBRESCO Francesco LIBRIZZI Marie-cerise LICHTLÉ LIEVORE ALTHERR Christina LILJENBERG HALSTOM Sandra LINDNER LINEEVERDI Frédéric LINTZ Caroline LISFRANC Piero LISSONI Ross LITTELL Ander LIZASO Joseph LLUSCA Vittorio LOCATELLI Aïssa LOGEROT Tristan LOHNER Konrad LOHÖFENER Paolo LOMAZZI Jordi LOPEZ Maija LOUEKARI LOUIS POULSEN Cathérine LOVATT Ross LOVEGROVE Isabella LOVERO Oliver LÖW LPWK Francesco LUCCHESE Paolo LUCIDI LUCIDIPEVERE STUDIO LUFDESIGN Winnie LUI Phil LUITHLEN Andreas LUND Anders LUNDQVIST Xavier LUST Joanna LYLE Greg LYNN CHIARAMONTE & MARIN LIEVORE ALTHERR MOLINA M-S-D-S STUDIO Donia MAAOUI Nick MACDONALD Chuck MACK MADE BY MICHAEL Ambroise MAGGIAR Emanuele MAGINI Vico MAGISTRETTI Löfgren MAGNUS Erik MAGNUSSEN India MAHDAVI Nina MAIR MAISON CHRISTIAN LACROIX MAISON GEORGETTE MAISON MARTIN MARGIELA Grégory MAITRE Yves MALKA Karl MALMVALL Philippe MALOUIN Fréderic MALPHETTES Filippo MAMBRETTI Raffaella MANGIAROTTI Angelo MANGIAROTTI Florence MANLIK Xavier MAÑOSA Cecilie MANZ Pio MANZU Ricardo MARÇAL MARCANTONIO Romano MARCATO Ilaria MARELLI Enzo MARI Pierre MARIE MARIMEKKO Marco MARIN Stéphanie MARIN Paulo MARIOTTI Javier MARISCAL Nani MARQUINA Denton Corker MARSHALL Luciano MARSON Elio MARTINELLI Emiliana MARTINELLI MARTINELLI VENEZIA STUDIO Inês MARTINHO Dylan MARTORELL MASHALLAH MASQUESPACIO Jean-Marie MASSAUD Vittorio MASSIMO Henry MASSONNET Mathieu MATÉGOT Christophe MATHIEU Aurélie MATHIGOT Naoya MATSUO Christoph MATTHIAS Skye MAUNSELL Ingo MAURER Nicolas MAURIAC Sergio MAZZA Kyla MCCALLUM Ben MCCARTHY Paul MCCOBB Francesco MEDA Alberto MEDA MELCHOFF BAHNSEN & FOG-FREDSGAARD Fabio MELIOTA Jean MELIS Alessandro MENDINI MENEGHELLO PAOLELLI ASSOCIATI MENGUZZATO & NASCIMBEN MERCEDES-BENZ STYLE Marco MERENDI Thomas MERLIN MERMELADAESTUDIO METERMORPHOSEN METIS METRICA Aino-Maija METSOLA Grethe MEYER MEYER DESIGN Simone MICHELI Marie MICHIELSSEN Carolina MICÓ NAVARRO Giovanni MINELLI Ariadna MIQUEL Ana MIR Miriam MIRRI Vanessa MITRANI Issey MIYAKE Arihiro MIYAKE Carlo MOLLINO Dagmar MOMBACH Bea MOMBAERS Karri MONNI Roberto MORA Simon MORASI PIPERCIC MOREDESIGN Javier MORENO Bruno MORETTI Claire MOREUX Andrea MORGANTE Benedetta MORI UBALDINI Graziano MORO MORPH Simon MORRIS Patrick MORRIS Jasper MORRISON MORTEN & JONAS MOSCHINO Anu MOSER Serge MOUILLE Luc MOULIN Pascal MOURGUE MSDS STUDIO Bruno MUNARI Chiaki MURATA Jordan MURPHY Lieven MUSSCHOOT Patrick NADEAU Pascale NAESSENS Jorge NAJERA Eléonore NALET Vigo NANDA Emilio NANNI Claudio NARDI Alberto NASON Peter NATEDAL NATIVE UNION Angelo NATUZZI Paola NAVONE George NELSON NENDO NERI & HU Silje NESDAL NEULAND NEULAND, PASTER & GELDMACHER Paul NEWMAN Marc NEWSON Toan NGUYEN Luca NICHETTO Gardin NICOLA NICOLA DESIGN NICOLE VAN SCHOUWENBURG ET IRENE KLINKEN Michael H NIELSEN Philippe NIGRO Ryue NISHIZAWA Ori NIV NL ARCHITECTS Rota NODARI Patrick NORGUET NORM NORM ARCHITECTS NORMAL STUDIO NOT FOR SALE NOTE DESIGN STUDIO Jean NOUVEL Fabio NOVEMBRE Agata NOWAK NUMEN/FORUSE NUMÉRO111 NUR NUTCREATIVES Pontus NY Kasper NYMAN Frank O. GEHRY Claire-Anne O’BRIEN OBJEKTO Margrethe ODGAARD ODOSDESIGN OEO STUDIO Kazuko OKAMOTO Yohei OKI Davide OLDANI Erik OLOVSSON ONDARRETA TEAM ONTWERPDUO OOOJA OPERA W. Davide OPPIZI Luka OR ORA ITO ORLANDINI DESIGN Peter ORSIG Heikki ORVOLA Jay OSGERBY Gaku OTOMO OTOTO OX-ID Koray OZGEN Anni Pitkäjärvi & HANNA-KAARINA HEIKKILÄ Elisa PADRÓN Emili PADROS PAGNON & PELHAÎTRE Anon PAIROT STUDIO Satyendra PAKHALÉ Frederico PALAZZARI P. PALLUCCO Ludovica & Roberto PALOMBA Ole PALSBY Sigurjón PÁLSSON PAMIO DESIGN PANDAROSA Verner PANTON Roberto PAOLI Cesare PAOLINI Sotirios PAPADOPOULOS PAPIER À ÊTRES Het PARADIJS Deva PARDUE Patrick PARIS Sung Wook PARK PARK ASSOCIATTI Donata PARUCCINI Mauro PASQUINELLI Eva PASTER PASTINA DESIGN STUDIO Jean PAUCHARD Xavier PAUCHARD Pierre PAULIN PAULINEPLUSLUIS John PAWSON Francisco Gomez PAZ Henrik PEDERSEN PEDRIZETTI & ASSOCIATI Hannakaisa PEKKALA Shahar PELEG PELLEGRINI+MENGATO DESIGN Simon PENGELLY Anu PENTTINEN Jordi PENYARANDA PEPE HEYKOOP Maurizio PEREGALLI Gabi PERETTO Federico PERI Charlotte PERRIAND Richard PERRON D. PERRUCCI Frank PERSON Italo PERTICHINI PETITE FRITURE Magnus PETTERSEN Luca PEVERE Olivier PEYRICOT Julien PHEDYAEFF Jake PHIPPS Lorenzo PICCIONE DI PIANOGRILLO Renato PIGATTI PIKS DESIGN Christophe PILLET Roman PIN PINKEYE Emanuele PIZZOLORUSSO PJ MARES PLATT Robin PLATT Sonya PLETES POLKA Marco POLLICE POLS POTTEN Gio PONTI POOL Lluis PORQUERAS Elinor PORTNOY Bertjan POT Ilia POTEMINE Lex POTT Susan POTTS Neil POULTON POWERHOUSE COMPANY Jens PRAET Pepa PRIETO Loïc PRIGENT Aaron PROBYN Emaf PROGETTI PUDELSKERN Andrée PUTMAN Raimond PUTS PUZZLE 4 PEACE David QUAN Eloy QUERO Assia QUÉTIN Eugeni QUITLLET Raoul RABA Eric RAFFY Franco RAGGI Marcantonio RAIMONDI MALERBA Claudia RAIMONDO Bruno RAINALDI Leon RAMAKERS Jaume RAMÍREZ RAMOS & BASSOLS Geof RAMSAY Leon RANSMEIER RANSMEIER Hani RASHID Karim RASHID Brian RASMUSSEN Prospero RASULO Klaus RATH Armi RATIA Tina RATZER RAW COLOR REALITY LAB Matteo REDAELLI REDDISH STUDIO Christopher REDFERN Sofie REFER Søren REFSGAARD L. REICH Gerhard REICHERT Téjo REMY Nick RENNIE Frank RETTENBACHER Rudy RICCIOTTI Wim RIETVELD Andras RIGLER Annika RIMALA Franz RINGELHAN RINZEN John & Samantha RITSCHL-LASSOUDRY M. RIVIER Paolo RIZZATTO Robin RIZZINI Garth ROBERTS Derek ROBERTS Thomas RODRIGUEZ Antonio RODRIGUEZ Rafael RODRIGUEZ Ove ROGNE Massimo ROJ ROLITO Ana ROQUERO Nuno ROSA Gabriele ROSA Alice ROSIGNOLI Nick ROSS Nicoletta ROSSI Aldo ROSSI Francesco ROTA Fabio ROTELLA Antoine ROUZEAU Jacob RUDBECK Mario RUIZ Alejandro RUIZ Joaquim RUIZ MILLET Tim RUNDLE Sami RUOTSALAINEN Robert RYAN Daniel RYBAKKEN RØPKE DESIGN S. CHAUDANSON Alex SACCHETTI Marc SADLER Alberto SAGGIA Ori SAIDI Kustaa SAKSI Elena SALMISTRARO Kasper SALTO Pascual SALVADOR SAMMODE STUDIO Maria SANCHEZ Mark SANDERS August SANDGREN Hans SANDGREN JAKOBSEN Federico SANDRI Marta SANSONI Karin SANTORSO Richard SAPPER Franco SARGIANI Timo SARPANEVA Sascha SARTORY Thomas SAUVAGE Guy SAVOY Takeshi SAWADA SAYS WHO Tobia SCARPA Jette SCHEIB Bart SCHILDER Kilian SCHINDLER Sergio SCHITO Maximilian SCHMAHL Axel SCHMID Simon SCHMITZ Shane SCHNECK Thomas SCHNUR Daniel SCHOFIELD SCHOLTEN & BAIJINGS Bernard SCHOTTLANDER Antonino SCIORTINO SCMP DESIGN OFFICE Katie SCOTT Giuseppe Maurizio SCUTELLÀ Hagen SCZECH Bibi SECK Kazuyo SEJIMA SELAB Inga SEMPÉ Seventh SENSE Edition SENTOU SENTOU Héctor SERRANO Tor SERVÉ Jukka SETÄLÄ Carina SETH-ANDERSSON Charles SEULEUSIAN Jerszy SEYMOUR Diego SFERRAZZA Alma SHAHAM Wouter SHEUBLIN Tetsuo SHIBUYA Takashi SHINOZAKI Naoko SHINTANI Peter SHIRE Adam SHIRLEY Avihai SHURIN Ali SIAHVOSHI Danielle SIGGERUD Helga SIGURBJARNADOTTIR Bela SILVA Claudio SILVESTRIN Emma SILVESTRIS Quaglio SIMONELLI SIMPLE HUMAN Mann SINGH Borek SIPEK Brian SIRONI SITRUM DESIGN Vibeke SKAR SKIWMOAK Øivind SLAATTO SLIDE STUDIO Sigrid SMETANA Paul SMITH SMITHMATTHIAS Nádia SOARES Frédéric SOFIA Fellina SOK-CHAM Xavier SOLÉ Eric SOLÉ SOLEDAD Wieki SOMERS Valerio SOMMELLA Ma Yan SONG Ettore SOTTSASS SOTTSASS ASSOCIATI DESIGN George SOWDEN George J. SOWDEN SPACE COPENHAGEN Gregorio SPINI Alessandro STABILE Jesper STÅHL Mattias STAHLBOM Betina STAMP Philippe STARCK Daniel STEEGMANN MANGRANÉ Brian STEENDYK Shelley STEER STELTON Mattias STENBERG STH Marie-Aurore STIKER-METRAL Finn STONE STONE DESIGNS Giotto STOPPINO Archivio STORICO Clara STREIM Nils STRINNING STUDIO 14 STUDIO 63 STUDIO AMEBE STUDIO BADINI CREATIM STUDIO BLING STUDIO BLONDE ATTITUDE STUDIO BRICHETZIEGLER STUDIO COLONEL STUDIO CROUSCALOGERO STUDIO CTRLZAK STUDIO DESIGN VLAEMYNCK STUDIO DESIGNLAB STUDIO EA STUDIO FRANDSEN STUDIO GARCIA-CUMINI STUDIO JOB STUDIO JOE COLOMBO STUDIO KAKSIKKO STUDIO KLASS STUDIO LA CHANCE STUDIO NATURAL STUDIO NOCC STUDIO POIAT STUDIO PP STUDIO SCRATCH STUDIO SEGERS STUDIO SIMPLE STUDIO SPUTNIK STUDIO TECNICO MAGIS STUDIO THUN STUDIO TONINO STUDIO VAULOT & DYÈVRE STUDIO VIT STUDIO WM STUDIO17 STUDIOPANG Bill STUMPF Charlie STYRBJÖRN NILSSON Silvia SUARDI Dai SUGASAWA Paola SUHONEN SUPERSTUDIO SURPLUS SYSTEMS Trond SVENDGARD SYBILLA Sara SZYBER Marta SZYMKOWIAK Mads SÆTTER-LASSEN SØREN ROSE STUDIO Avichai TADMOR TADO TAF ARCHITECTS Jonah TAKAGI Iroko TAKEDA Moe TAKEMURA Flynn TALBOT Roger TALLON Carlo TAMBORINI Nao TAMURA Gabriel TAN TANIA & VINCENT Adriaan TAS Alexander TAYLOR R. TEDESCO Rick TEGELAAR Gabriel TEIXIDÓ Hsu-Li TEO Franco TEODORO Erwin TERMAAT Edmondo TESTAGUZZA Nathalie TEUGELS Jakob THAU THE TOOLS Christian THEILL Yve THELERMONT Eric THERNER Mats THESELIUS THESEVENHINTS THINKK STUDIO Jesper K. THOMSEN Gebrüder THONET Michael THONET Fabienne THONET Marc A. THORPE Torsten THORUP Matteo THUN Adam TIHANY TIMOROUS BEASTIES Gio TIROTTO Roberto TOGNON Oiva TOIKKA Mika TOLVANEN Faye TOOGOOD Lars TORNOE Guilherme TORRES Rodrigo TORRES Javier TORTOSA Sebastiano TOSI Pio & Tito TOSO TOUS LES TROIS TRAFIK Jonas TRAMPEDACH Norman TRAPMAN Federico TRAVERSO Brogliato TRAVERSO Luca TRAZZI TRENDFORM Mario TRIMARCHI Lorenzo TRUANT David TRUBRIDGE John TRUEX Bashko TRYBEK Mario TSAI TSÉ-TSÉ Atle TVEIT TVEIT & TORNOE Paavo TYNELL Pepijn TYVAERT Huub UBBENS Shoichi UCHIYAMA Susanne UERLINGS UFFICIO TECNICO UFFICIO TECNICO ALESSI UFFICIO TECNICO KARTELL Matteo UGOLINI Sverre UHNGER Elina ULVIO UNSTUDIO Patricia URQUIOLA Jorn UTZON Tino VALENTINITSCH Ben VAN BERKEL Joost VAN BLEISWIJK Gerd VAN CAUTEREN Roos VAN DE VELDE Jordy VAN DEN NIEUWENDIJK Peter VAN DER JAGT Saskia VAN DER LINDEN Vincent VAN DUYSEN Koen VAN GUIJZE Johan VAN HENGEL Joep VAN LIESHOUT Rogier VAN MALE Frans VAN NIEUWENBORG Andries VAN ONCK Edward VAN VLIET Vincent VANDENBROUCK Victor VASILEV Ionna VAUTRIN Jordi VECIANA Vittorio VENEZIA Marc VENOT Guido VENTURINI Pedro Paulo VENZON VERA & KYTE Sonia VERGUET Mark VERHAAGEN Eva VESMANEN Pavel VETROV Meritxell VIDAL Georgina VIEANE Jordi VILARDELL VILLA TOSCA DESIGN Stéphane VILLARD VIM & VIGOR Luc VINCENT Tom VINCENT Lisa VINCITORIO Simone VIOLA Marjaana VIRTA Nicole VITNER SERVÉ VOGT Sanna VÖLKER Poul M. VOLTHER Olaf VON BOHR Anna VON SCHEWEN Clara VON ZWEIGBERGK Claire VOS Renate VOS Roderick VOS Sjoerd VROONLAND Jonas WAGELL Jakob WAGNER Moritz WALDEMEYER Marcel WANDERS Corinna WARM Florence WATINE WE ARE OUT OF OFFICE Mark WEDEL WEDNESDAY ARCHITECTURE Louis WEISDORF Clemens WEISSHAAR WEIZENEGGER Sam WELLER Hee WELLING Robert WENGLER Sidse WERNER Caroline WETTERLING WHATSWHAT WIEN Köbi WIESENDANGER Nicholai WIIG HANSEN Samuel WILKINSON Sylvain WILLENZ Damian WILLIAMSON Hanne WILLMANN WILLUMSEN & ENGHOLM Jean-Michel WILMOTTE Victoria WILMOTTE Scott WILSON Valérie WINDECK WIS DESIGN Alan WISNIEWSKI WITEK GOLIK Voon WONG Richard WOODS Constantin WORTMANN WRK-SHP Sebastian WRONG Rudi WULFF Titus WYBENGA Dirk WYNANTS YABU PUSHELBERG Umut YAMAC Kazuhiro YAMANAKA Ilya YASHKIN Dan YEFFET Kenyon YEH Nathan YONG YONOH STUDIO Sean YOO Tokujin YOSHIOKA Michael YOUNG Cairn YOUNG YOY Han YUMIN YUUE Hagai ZAKAI Alessandro ZAMBELLI Renato ZAMBERLAN Giogia ZANELLATO Paolo ZANI Martin ZANOLIN Roger ZANON Marco ZANUSO Jacopo ZIBARDI Marcello ZILIANI Marco ZITO Peter ZUMTHOR Nika ZUPANC Cristian ZUZUNAGA Egle ZVIRBLYTE. L’item « Affiche publicitaire Art Deco Bandol par André Bermond imprimerie Mourlot 1930″ est en vente depuis le dimanche 18 octobre 2020. Il est dans la catégorie « Collections\Calendriers, tickets, affiches\Affiches pub\ anciennes ». Le vendeur est « m.b.m-13″ et est localisé à/en Marseille. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Thème: Publicité
  • Epoque: Rétro (1900-1979)
  • Impression: Couleur

Affiche publicitaire Art Deco Bandol par André Bermond imprimerie Mourlot 1930